Mon projet est-il financièrement réalisable ?

Démarrer votre propre activité ? Voyez si, financièrement, votre idée tient la route. Réalisez une étude de faisabilité.

Mon projet est-il financièrement réalisable ?

Démarrer votre propre activité ? Voyez si, financièrement, votre idée tient la route. Réalisez une étude de faisabilité.

Lancer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise est le rêve de beaucoup d'indépendants. Mais entre ce rêve et la réalité, il y a un certain nombre d'étapes importantes à ne pas négliger. Vérifier la faisabilité financière de votre projet en fait partie. C'est pourquoi il vaut mieux, en tant qu'entrepreneur débutant, réaliser une étude de faisabilité ou établir un plan d'entreprise au préalable.

Qu'est-ce qu'une étude de faisabilité ?

L'étude de faisabilité est aussi parfois appelée plan d'entreprise ou business plan. Vous élaborez ce plan pour déterminer si votre entreprise est viable d'un point de vue économique et financier. En tant que chef d'entreprise, il est conseillé de vous en charger vous-même afin d'avoir une meilleure vue de votre entreprise. Une étude de faisabilité, ou business plan, se compose de cinq parties essentielles : le volet personnel, l'organisation interne, l'organisation externe, le plan financier et les autres aspects.

1. Dans le volet personnel, vous vous décrivez vous-même, ainsi que votre projet. Pour ce faire, partez de préférence de votre curriculum vitæ : votre parcours et ce qui vous a amené à lancer cette initiative. Mentionnez également ici les objectifs de votre entreprise. De cette manière, le lecteur de votre business plan est directement au courant de vos activités.

2. La partie ‘organisation interne’ explique le fonctionnement de votre entreprise. Indiquez clairement comment vous comptez travailler et avec quels produits ou services. La forme juridique (SA, SPRL, SCRL, entreprise unipersonnelle,…) et les autorisations requises (permis d'exploitation,...) sont également abordées, ainsi qu'une présentation détaillée des produits ou services que vous proposerez. Expliquez également pour quelles raisons les clients doivent choisir votre entreprise, en quoi votre approche est unique. Enfin, dépeignez d'une manière plus technique l'organisation de votre entreprise : le nombre de membres du personnel, les salaires, la répartition des tâches, la situation,…

3. Le chapitre ‘organisation externe’ donne l'image la plus correcte possible de vos concurrents et de votre façon de vous présenter à l'extérieur. Plus précisément, vous allez comparer vos propres points forts et points faibles à ceux de la concurrence. De cette manière, vous savez clairement dans quels domaines vous avez de l'avance et à quel niveau vos concurrents peuvent vous surclasser. Votre approche du monde extérieur concerne surtout le marketing. Quelle stratégie de marketing allez-vous appliquer pour proposer vos produits ou services au client ? Le positionnement et la publicité jouent un rôle important à cet égard.

4. Le plan financier donne une image de la faisabilité financière de votre entreprise, alors que les trois premiers volets en décrivent surtout le fonctionnement et l'approche concrète. Dans le volet financier, prévoyez votre chiffre d'affaires, vos charges, vos ressources et les dettes éventuelles que vous contracterez. Cet exercice est plus facile lorsque vous avez préalablement élaboré votre mix marketing. Celui-ci précise en effet comment et combien vous allez vendre et ce dont vous avez besoin pour y parvenir.

Un élément important du plan financier – en particulier si vous voulez contracter un crédit auprès d'une banque – est le seuil de rentabilité, parfois aussi appelé le ‘break-even point’. Vous atteignez le seuil de rentabilité au moment où vos revenus égalent vos dépenses. Vous ne devez pas encore réaliser de bénéfice. L'objectif est de continuer à vous développer après le seuil de rentabilité et de réaliser des bénéfices. Pour prévoir ce moment, il est important de pouvoir évaluer correctement vos charges. Pour cela, pensez notamment aux services collectifs (gaz, électricité, eau) et au comptable. Il s'agit de charges que l'on oublie souvent dans les plans financiers.

Pour faire tourner une entreprise, vous avez besoin de ressources. La description et la valeur de ces ressources se trouvent dans le bilan. À l'actif, nous retrouvons la valeur de vos ressources, comme les stocks et les machines, mais aussi les liquidités et la valeur des créances en cours. Ces ressources doivent être financées, sur vos fonds propres, ou en recourant à un emprunt ou à un crédit de caisse auprès de la banque. Après l'établissement du bilan, sur la base de ces chiffres, vous pouvez effectuer une analyse des principaux ratios :

  • solvabilité : puis-je respecter mes engagements à long terme ?
  • liquidité : puis-je respecter mes engagements à court terme ?
  • rentabilité : est-ce que je réalise un bénéfice suffisant ?

Vous pouvez examiner la faisabilité financière de votre entreprise de différentes manières.

  • Par exemple, vous pouvez partir de l'estimation du moment où vous atteindrez le seuil de rentabilité. Vous répondez alors à la question : « Est-ce que je vends suffisamment pour couvrir mes frais ? ».
  • Mais vous pouvez aussi adopter l'approche inverse. Dans ce cas, vous examinez quelles charges vous devrez de toute façon supporter et combien de ventes vous devez réaliser pour couvrir ces coûts. C'est aussi une bonne manière de prédire votre seuil de rentabilité.

Un plan financier bien élaboré demande beaucoup de travail mais il est très important, parce qu'il vous permet de mieux évaluer les défis qui vous attendent avec votre nouvelle entreprise. En outre, ce plan est important pour la banque. La plupart des nouveaux chefs d'entreprise ont recours à un crédit bancaire et avant d'approuver leur demande, la banque doit pouvoir évaluer ce que le projet rapportera. En d'autres mots, la banque veut avoir la certitude qu'elle sera remboursée à terme. En tant que nouvelle entreprise, vous n'avez pas encore fait vos preuves. La banque ne peut pas se baser sur des chiffres déjà réalisés, elle doit entièrement se fier à votre prévision. Par conséquent, il est conseillé d'élaborer ce plan de façon mûrement réfléchie. Les principaux chiffres pour une banque sont : les capitaux propres, le bénéfice après impôts, les amortissements, la solvabilité, la rentabilité et la liquidité. Si vous souhaitez approfondir ces termes financiers et découvrir comment vous pouvez effectuer certains calculs, vous pouvez suivre une formation de l'UNIZO en comptabilité pour les débutants.

Que coûte une étude de faisabilité ?

C'est en grande partie vous-même qui déterminez le coût d'un bon business plan. Si vous possédez les connaissances nécessaires et indispensables, vous pouvez le réaliser et le rédiger vous-même. Dans ce cas, vos seuls frais sont vos heures de travail, mais vous les récupérez vite grâce aux connaissances précieuses que vous acquérez au cours de cet exercice. En fin de compte, c'est aussi la principale raison pour laquelle il vaut mieux le faire vous-même. La vue que vous obtenez de votre entreprise et de son avenir en vous attelant sérieusement à votre business plan et en y consacrant du temps a une valeur inestimable. Vous examinez en profondeur les moindres recoins de votre entreprise et êtes préparé à presque toute éventualité. Vous pouvez répondre très clairement à chaque question parce que vous maîtrisez parfaitement le sujet. Cela vous aidera lors de négociations avec des clients, fournisseurs et banques.

L'avis d'un professionnel pour valider vos travaux apporte toujours un plus.

Si vous n'avez pas les connaissances requises pour le faire vous-même, vous pouvez toujours lire un livre sur le business plan, ou faites appel à un professionnel comme un comptable ou expert-comptable pour réaliser l'étude de faisabilité à votre place. 

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non

Comment savoir ce que veut le client?

Comment savoir ce que veut le client?

Bart De Waele

Donner au client exactement ce qu'il veut: telle est l'essence même de l'entreprise. Le défi est de taille. Car pour y arriver, il faut savoir ce que cherche le client. Comment s'y prendre?

Qu'est-ce qu'un faux indépendant ?

Qu'est-ce qu'un faux indépendant ?

Michiel Verhamme

Un faux indépendant est un travailleur qui a le statut d'un indépendant, mais qui, dans la réalité, exerce une activité professionnelle sous l'autorité d'un employeur. Ce type de travailleur devrait normalement être salarié.

Mes parents peuvent-ils me donner de l'argent pour les besoins de mon activité?

Mes parents peuvent-ils me donner de l'argent pour les besoins de mon activité?

KBC Bank & Verzekering

Vous démarrez votre activité? Vous bénéficiez peut-être du soutien financier de vos parents. Peuvent-ils vous donner de l'argent pour les besoins de votre affaire?

Ai-je plutôt intérêt à investir en immobilier en ma qualité d'entrepreneur ou comme particulier?

Ai-je plutôt intérêt à investir en immobilier en ma qualité d'entrepreneur ou comme particulier?

KBC Bank & Verzekering

Les taux bas font de l'immobilier un investissement intéressant. Vaut-il mieux investir en tant que particulier ou comme société?