Vous êtes un entrepreneur âgé de 50 ans (ou plus) ?

Vous êtes indépendant(e), pas encore en fin de carrière, mais vous vous préoccupez de votre avenir... que faire ?

Vous êtes un entrepreneur âgé de 50 ans (ou plus) ?

Vous êtes indépendant(e), pas encore en fin de carrière, mais vous vous préoccupez de votre avenir... que faire ?

Faire le bilan de votre carrière : la plupart des entrepreneurs le font autour de leurs quarante ans. Mais dix ans, mine de rien, ça passe vite... Vous avez maintenant cinquante ans, et la fin de votre carrière commence à poindre à l'horizon. Bien entendu, vous ne pensez pas encore à arrêter vos activités, mais réfléchir un peu à plus tard, à ce stade de votre carrière d'indépendant(e), ça ne peut pas faire de mal. Ne fut-ce que pour vous assurer une belle pension. Vous êtes encore loin de la fin de votre carrière, mais vous vous préoccupez déjà de votre avenir ? Ces solutions vous conviendront peut-être parfaitement. Si pas, n'hésitez pas à consulter un expert de KBC pour un plan personnalisé.

La retraite des entrepreneurs

En Belgique, les entrepreneurs retraités peuvent généralement bénéficier d'une pension légale... mais son montant ne représente qu'une petite partie du revenu que vous perceviez pendant votre carrière active.

Voilà pourquoi de nombreux entrepreneurs décident de mettre de côté un montant supplémentaire pendant leur carrière active déjà, sous la forme d'une pension complémentaire.

Cette "poire pour la soif" garantira que vous puissiez maintenir votre niveau de vie actuel lorsque vous aurez pris votre retraite.

Inutile, pensez-vous peut-être ? Certains frais auront peut-être effectivement disparu lorsque vous aurez pris votre retraite, mais vous aurez aussi plus de temps libre, un temps que vous pourrez enfin consacrer à tout ce que vous avez dû mettre de côté pendant toutes ces années à travailler dur à votre entreprise : voyages, hobbies, cuisine, concerts et cinéma, et bien sûr vos enfants et petits-enfants ... autant d'activités pour lesquelles il vaut mieux avoir un budget de côté.

Épargne fiscalement avantageuse pour les entrepreneurs

Outre l'épargne-pension et l'épargne fiscale à long terme, destinées tant aux particuliers qu'aux entrepreneurs, il existe aussi des plans de pension réservés spécifiquement aux entrepreneurs. 

Épargne fiscalement avantageuse pour les entrepreneurs

C’est la forme d’épargne la plus recommandée pour tous les entrepreneurs. C'est elle qui vous permet l'avantage le plus intéressant sur les charges sociales et fiscales.

Rien d’étonnant à ce que plus de la moitié des entrepreneurs ait choisi de souscrire une PCLI ! Avantage supplémentaire : vous pouvez choisir librement, chaque année, si vous allez ou non mettre un montant de côté, et à combien il s'élèvera.

L'Engagement Individuel de Pension (EIP)

L'engagement individuel de pension pour les chefs d'entreprise, gérants ou administrateurs est particulièrement approprié à ceux qui exercent leur activité d'indépendant via une société.

La société épargne pour vous une pension complémentaire, qui est garantie – quoi qu'il arrive à votre société. Le capital pension complémentaire maximal que votre société peut mettre de côté pour vous de cette manière est déterminé par le salaire que vous verse chaque mois cette même société. Fiscalement avantageux, et sécurité financière garantie !

Arrêter ou remettre votre entreprise

À cinquante ans, vous réfléchissez peut-être déjà à ce que vous ferez de votre entreprise, lorsque vous prendrez votre retraite.

Allez-vous fermer ses portes, ou la relève est-elle prévue ?

L'un de vos enfants va-t-il reprendre votre entreprise, ou peut-être un membre du management actuel ? Et si vous receviez une offre intéressante ? Arrêter vos activités ou remettre votre entreprise est un processus complexe, dans lequel de nombreux facteurs vont jouer. 

Pouvez-vous arrêter vos activités du jour au lendemain ?

Pour arrêter une entreprise individuelle, vous devez liquider vos actifs. Si vous travaillez en société, vous pouvez décider d'en sortir, et de la transmettre à quelqu'un d'autre. Ou faire appel à votre comptable pour liquider vos actifs. 

Votre affaire est-elle prête à être reprise ?

Connaissez-vous bien la valeur de revente de votre entreprise ? Votre pitch, votre vision peuvent-ils convaincre les investisseurs potentiels ?

Veillez à ce que votre bilan et votre compte de résultats reflètent bien la réalité.

Bien évidemment, vous pouvez travailler à ces facteurs, et à d'autres, avant de mettre votre entreprise en vente. Définissez bien ce que vous voulez changer ou clarifier, et les délais qui seront nécessaires pour mener cela à bien. Parce que préparer idéalement votre affaire à une reprise, cela demande du temps, et de l'expertise.  

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non

Que puis-je attendre de ma pension d'indépendant ?

Que puis-je attendre de ma pension d'indépendant ?

Michiel Verhamme
A l'instar de celle du salarié, la pension d'indépendant est calculée sur la base de deux éléments : les cotisations sociales acquittées et le nombre d'années travaillées. C'est le montant, souvent inférieur, des cotisations sociales payées, qui justifie que la pension d'indépendant ne soit généralement pas aussi élevée.
J'envisage de reprendre une affaire : où trouver les informations juridiques, fiscales et financières indispensables ?

J'envisage de reprendre une affaire : où trouver les informations juridiques, fiscales et financières indispensables ?

Vous envisagez de reprendre une société, mais les questions se bousculent dans votre esprit ? C'est normal. Sachez que vous n'êtes pas seul : KBC propose aux entrepreneurs (débutants) de recourir gratuitement à un vaste réseau d'experts juridiques, financiers et fiscaux qui, forts de leur expérience et de leur savoir-faire, sauront vous fournir un avis sur mesure. Pour vous permettre d'entamer - ou non - le processus de reprise correctement et en toute confiance.
Blog : de père en fils

Blog : de père en fils

Wouter Desmet (24) a grandi à Kruishoutem, où, dès son plus jeune âge, il sillonnait l'exploitation agricole de son père sur son petit vélo. Enfant, Wouter était déjà fasciné par les animaux de la ferme. Il ne faisait donc aucun doute qu'il succèderait à son père dans l'entreprise d'élevage de vaches laitières. Il y a quelques mois, il a enfin franchi le pas : Wouter a repris la moitié de la moyenne entreprise d'élevage de vaches laitières de son père.
Je projette de reprendre une entreprise existante. Par où commencer ?

Je projette de reprendre une entreprise existante. Par où commencer ?

Michiel Verhamme
«1 à 5 ans.» C'est le temps qu'il faut pour conclure une transaction de reprise. Vous vous en doutez, une bonne préparation et des connaissances adéquates ne manqueront pas de faciliter le processus. Pensez donc à faire intervenir des professionnels pour éviter tout risque de mauvaise surprise. Vous envisagez de reprendre une entreprise, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Vous en saurez plus à ce sujet dans les paragraphes qui suivent.