Quelle est la différence entre un indépendant à titre principal et un indépendant à titre complémentaire ?

L'indépendant qui est également salarié, est indépendant à titre complémentaire. Avantages et inconvénients.

Quelle est la différence entre un indépendant à titre principal et un indépendant à titre complémentaire ?

L'indépendant qui est également salarié, est indépendant à titre complémentaire. Avantages et inconvénients.

Les indépendants à titre complémentaire ont quelques avantages par rapport aux indépendants à titre principal, même s'il ne faut pas les surestimer. Quelle est la différence ?

Dans quels cas est-on considéré comme un indépendant à titre complémentaire ou un indépendant à titre principal ?

Tout dépend si vous exercez ailleurs un emploi salarié au minimum à mi-temps.

  • Si c'est le cas, vous êtes un indépendant à titre complémentaire.
  • Dans le cas contraire, vous êtes un indépendant à titre principal.

Les avantages et les inconvénients de l'indépendant à titre complémentaire

difference indépendant a titre principal complémentaire

Les avantages

  • En tant qu'indépendant à titre complémentaire, vous continuez à bénéficier de la sécurité sociale de votre activité à titre principal (c.-à-d. votre droit à des jours de vacances, à une allocation en cas d'incapacité de travail, etc.). De tels filets de sécurité n'existent pas si vous êtes un indépendant à titre principal, à moins que vous souscriviez des assurances spécifiques.
  • Vous profitez de quelques avantages propres au statut d'indépendant. Par exemple, vous pouvez déduire certains frais et achats et récupérer la TVA.
  • Vos cotisations sociales sont sensiblement moins élevées que pour les indépendants à titre principal.

Les inconvénients

  • Vous devez respecter les obligations de tout indépendant, comme introduire des déclarations, payer la sécurité sociale, tenir votre comptabilité, etc. Ne sous-estimez donc pas la combinaison d'un emploi de salarié avec une activité en tant qu'indépendant.
  • Si vous souhaitez, à titre complémentaire, réaliser les mêmes activités que celles que vous effectuez pour votre employeur, mieux vaut en parler au préalable avec lui. En principe, toute concurrence avec votre propre employeur est interdite.
  • Si vous êtes indépendant à titre complémentaire et que vous perdez votre emploi comme salarié, alors vous n'avez pas droit à une allocation de chômage et le fisc vous considèrera comme un indépendant à titre principal.

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non

Comment découvrir une niche sur le marché ?

Comment découvrir une niche sur le marché ?

Bart De Waele

Deux options s'offrent à vous, entrepreneur débutant: soit vous entrez dans un marché déjà fortement concurrentiel et vous tentez de vous différencier d'une manière ou d'une autre. Soit vous cherchez un marché recelant encore pas mal de potentiel, voire un marché dénué de toute concurrence, c'est-à-dire le fameux «créneau». Quoi qu'il en soit, choisissez un segment du marché bien défini pour vous lancer, autrement dit, une «niche».

Étudier et entreprendre ?

Étudier et entreprendre ?

Evelyne Verhovert

Se lancer jeune présente indéniablement de nombreux avantages. En tant qu'étudiant, vous ne pensez pas encore comme un professionnel aguerri et cela donne souvent des approches créatives. Des opportunités que des chefs d'entreprise chevronnés ne voient pas toujours tout de suite.

Pour quels métiers suis-je tenu d'apporter la preuve de connaissances professionnelles ?

Pour quels métiers suis-je tenu d'apporter la preuve de connaissances professionnelles ?

Michiel Verhamme

Il est nécessaire de présenter une attestation de connaissances professionnelles pour pouvoir exercer certains métiers. C'est ce que l'on appelle les « professions réglementées ». Elles sont réparties en quatre catégories. Il est possible d'apporter la preuve de vos connaissances professionnelles à l'aide d'actes et de diplômes ou sur la base de votre expérience pratique.

Quelles autorisations dois-je demander ? Où et quand ?

Quelles autorisations dois-je demander ? Où et quand ?

Michiel Verhamme

Vous êtes obligé, pour pouvoir exercer certaines activités en tant qu'indépendant, de demander des autorisations et des permis pour votre entreprise. Vous devez le faire avant de démarrer votre activité. En voici un aperçu.