Pour quels métiers suis-je tenu d'apporter la preuve de connaissances professionnelles ?

Il est des professions pour lesquelles l'indépendant doit apporter la preuve de ses connaissances. Est-ce le cas de la vôtre ?

Pour quels métiers suis-je tenu d'apporter la preuve de connaissances professionnelles ?

Il est des professions pour lesquelles l'indépendant doit apporter la preuve de ses connaissances. Est-ce le cas de la vôtre ?

Il est nécessaire de présenter une attestation de connaissances professionnelles pour pouvoir exercer certains métiers. C'est ce que l'on appelle les « professions réglementées ». Elles sont réparties en quatre catégories. Il est possible d'apporter la preuve de vos connaissances professionnelles à l'aide d'actes et de diplômes ou sur la base de votre expérience pratique.

1re catégorie : cycles et véhicules à moteur

  • Vente et réparation de vélos
  • Réparation de carrosseries
  • Vente de véhicules d'occasion
  • Réparation de véhicules à moteur (deux sous-catégories : < 3,5 tonnes et > 3,5 tonnes)

2e catégorie : construction et électrotechnique

Seules les professions impliquant de travailler sur des biens immobiliers (c'est-à-dire des biens non déplaçables) et des bâtiments relèvent de cette catégorie. Outre les connaissances professionnelles, il faut également attester de connaissances administratives.

  • Gros-œuvre
  • Plafonnage, cimentage et pose de chapes
  • Carrelage, marbre et pierre naturelle
  • Toiture et étanchéité des bâtiments
  • Menuiserie et vitrerie
  • Menuiserie générale
  • Peinture-tapisserie
  • Installation
  • Électrotechnique
  • Entreprise générale

3e catégorie : services

  • Coiffure
  • Esthétique
  • Pédicure
  • Massage
  • Optique
  • Technique dentaire
  • Entreprise de pompes funèbres

4e catégorie : alimentation

Pour l'instant, ces professions sontréglementées en vertu de l'ancienne législation.

  • Restaurateur-traiteur
  • Boulanger-pâtissier
  • Grossiste en viandes-chevillard
  • Installateur-frigoriste
  • Dégraisseur-teinturier

Vous trouverez la liste détaillée par catégorie sur le site de l'Unizo.


Plus récemment publié sur: 05-03-2019

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non

Quels risques courez-vous en tant qu'indépendant ?

Que vous soyez indépendant ou salarié, le risque de tomber malade, d'avoir un accident ou de décéder est le même. Par contre, ce n'est pas le cas de votre protection juridique. En effet, vous êtes nettement moins protégé en tant qu'indépendant.
Quels risques courez-vous en tant qu'indépendant ?

Qui peut aider le starter à réfléchir ?

Les starters doivent penser à énormément de choses. En plus de se conformer à de lourdes obligations administratives, ils doivent faire connaître leur entreprise sur le marché, s'occuper de la publicité, payer leurs factures dans les délais, etc. Ils ne peuvent par ailleurs pas oublier de se constituer une clientèle. Car sans ventes, naturellement, pas de revenus.
Qui peut aider le starter à réfléchir ?

Où et comment m'inscrire comme indépendant ?

En tant qu'entrepreneur, vous êtes tenu de vous inscrire auprès d'un guichet d'entreprise agréé. Votre numéro d'entreprise vous autorise à vendre des biens et/ou des services et donc, à faire du commerce.
Où et comment m'inscrire comme indépendant ?

Où trouver du capital, en tant que start-up, pour développer votre idée entrepreneuriale?

Pour démarrer une entreprise, vous avez besoin d'un capital initial qu'il n'est pas toujours simple d'obtenir. D'autant plus comme starter. Découvrez ici un éventail de financement optimal.
Où trouver du capital, en tant que start-up, pour développer votre idée entrepreneuriale?
Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord?Cliquez ici.