Pour quels métiers suis-je tenu d'apporter la preuve de connaissances professionnelles ?

Il est des professions pour lesquelles l'indépendant doit apporter la preuve de ses connaissances. Est-ce le cas de la vôtre ?

Pour quels métiers suis-je tenu d'apporter la preuve de connaissances professionnelles ?

Il est des professions pour lesquelles l'indépendant doit apporter la preuve de ses connaissances. Est-ce le cas de la vôtre ?

Il est nécessaire de présenter une attestation de connaissances professionnelles pour pouvoir exercer certains métiers. C'est ce que l'on appelle les « professions réglementées ». Elles sont réparties en quatre catégories. Il est possible d'apporter la preuve de vos connaissances professionnelles à l'aide d'actes et de diplômes ou sur la base de votre expérience pratique.

1re catégorie : cycles et véhicules à moteur

  • Vente et réparation de vélos
  • Réparation de carrosseries
  • Vente de véhicules d'occasion
  • Réparation de véhicules à moteur (deux sous-catégories : < 3,5 tonnes et > 3,5 tonnes)

2e catégorie : construction et électrotechnique

Seules les professions impliquant de travailler sur des biens immobiliers (c'est-à-dire des biens non déplaçables) et des bâtiments relèvent de cette catégorie. Outre les connaissances professionnelles, il faut également attester de connaissances administratives.

  • Gros-œuvre
  • Plafonnage, cimentage et pose de chapes
  • Carrelage, marbre et pierre naturelle
  • Toiture et étanchéité des bâtiments
  • Menuiserie et vitrerie
  • Menuiserie générale
  • Peinture-tapisserie
  • Installation
  • Électrotechnique
  • Entreprise générale

3e catégorie : services

  • Coiffure
  • Esthétique
  • Pédicure
  • Massage
  • Optique
  • Technique dentaire
  • Entreprise de pompes funèbres

4e catégorie : alimentation

Pour l'instant, ces professions sontréglementées en vertu de l'ancienne législation.

  • Restaurateur-traiteur
  • Boulanger-pâtissier
  • Grossiste en viandes-chevillard
  • Installateur-frigoriste
  • Dégraisseur-teinturier

Vous trouverez la liste détaillée par catégorie sur le site de l'Unizo.

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non

En tant qu'étranger, puis-je monter ma propre entreprise en Belgique ?

En tant qu'étranger, puis-je monter ma propre entreprise en Belgique ?

Michiel Verhamme
Vous pouvez monter votre propre entreprise en Belgique en tant qu'étranger à condition de demander votre carte professionnelle. Sachez toutefois que cette carte n'est pas nécessaire dans tous les cas.
De quelles compétences ai-je besoin en tant qu'entrepreneur ?

De quelles compétences ai-je besoin en tant qu'entrepreneur ?

Michiel Verhamme
Il n'est pas donné à tout le monde de devenir chef d'entreprise. Une solide connaissance de soi peut vous y aider. Il existe également des tests qui évaluent vos aptitudes et connaissances en tant qu'entrepreneur.
Qu'est-ce qu'un faux indépendant ?

Qu'est-ce qu'un faux indépendant ?

Michiel Verhamme
Un faux indépendant est un travailleur qui a le statut d'un indépendant, mais qui, dans la réalité, exerce une activité professionnelle sous l'autorité d'un employeur. Ce type de travailleur devrait normalement être salarié.
Blog : du rêve à la réalité : le bar à vins de Sophie

Blog : du rêve à la réalité : le bar à vins de Sophie

Cela faisait longtemps que Sophie Huysentruyt rêvait d'avoir son propre bar à vins. S'inspirant du modèle des fameuses soirées Tupperware, elle organisait de temps en temps des dégustations de vin chez elle. Ces dégustations étaient organisées en complément à son emploi de bureau dans une entreprise de construction. Toutefois, la passion de Sophie pour le vin ne cessait de grandir. Le temps était donc venu d'élaborer un plan de carrière concret.