Qu'est-ce que le statut d’étudiant-indépendant?

Qu'est-ce que le statut d’étudiant-indépendant?

Le nouveau statut d’étudiant-indépendant a été lancé le 1er janvier 2017. Il est plus proche du statut d’étudiant jobiste et offre plus d’avantages qu’auparavant. Son instauration vise à encourager l’entrepreneuriat chez les étudiants.

Ce nouveau statut social a remplacé le régime précédent, qui permettait aux étudiants de cotiser comme des travailleurs indépendants à titre complémentaire (article 37 pour étudiants).

Mais qu’implique le nouveau statut? Voici un résumé en 7 questions.

1. Quelles sont les conditions?

Pour obtenir le statut d’étudiant-indépendant, vous devez:

  • Avoir entre 18 et 25 ans
  • Être inscrit dans un établissement d’enseignement pour au moins 27 crédits par année scolaire ou 17 heures de cours par semaine, en vue de décrocher un diplôme reconnu en Belgique
  • Exercer une activité indépendante: il ne peut donc pas être question d’un lien de subordination avec un employeur, auquel cas vous devez être inscrit comme étudiant jobiste

2. Devez-vous payer des cotisations sociales?

statut d’étudiant-indépendant: cotisations sociales

En tant qu’étudiant-indépendant, vous pouvez bénéficier d’un régime de cotisations sociales préférentiel si vos revenus annuels ne dépassent pas 13.296,25 euros (2017).

Il existe trois possibilités (chiffres 2017):

  • Vos revenus sont inférieurs à 6.648,12 euros: vous êtes exonéré de cotisations sociales.
  • Vos revenus sont compris entre 6.648,12 euros et 13.296,25 euros: vous payez des cotisations sociales réduites de 21% sur le montant de revenus qui dépasse le plafond. La première tranche de 6.648,11 euros reste exonérée.
  • Vos revenus sont supérieurs ou égaux à 13.296,25 euros: vous payez des cotisations sociales identiques à celles d’un indépendant à titre principal.

En début d’activité (les trois premières années), vous payez en 2017 des cotisations minimales provisoires forfaitaires de 77,69 euros par trimestre.

Comme les autres indépendants, vous pouvez aussi demander une augmentation ou une réduction de vos cotisations provisoires.

3. Devez-vous payer des impôts?

En tant qu’étudiant-indépendant, vous ne devez pas payer d’impôts tant que le montant total de vos revenus reste inférieur à la somme exonérée. Pour 2017, celle-ci s’élève à 7.570 euros (exercice d’imposition 2018).

4. Êtes-vous encore fiscalement à charge de vos parents?

statuut student-zelfstandige: ten laste van je ouders?

Si vos revenus bruts n’excèdent pas 6.600,00 euros (en 2017), vous restez fiscalement à charge de vos parents. La première tranche de revenus n’est pas prise en compte (2.660,00 euros en 2017).

Si vous percevez une rémunération de dirigeant d’entreprise déduite au titre de frais professionnels par la société de vos parents, des règles spécifiques complémentaires s’appliquent:

  • Si votre rémunération ne dépasse pas 2.000 euros, vous restez personne à charge.
  • Si votre rémunération dépasse 2.000 euros, vous ne restez personne à charge que si cette somme ne représente pas plus de la moitié du total de vos revenus. Les pensions alimentaires ne sont pas prises en compte.

5. Pouvez-vous perdre votre droit aux allocations familiales?

Vous devez limiter votre activité pour ne pas perdre votre droit aux allocations familiales. Vous pouvez travailler 240 heures par trimestre au maximum. Pendant les mois d’été (juillet, août et septembre), l’activité professionnelle est autorisée sans limite, à condition que vous repreniez vos études par la suite. Il est donc possible que la caisse d’allocations familiales vous interroge pour connaître l’ampleur votre activité.

6. Qu’en est-il de l’assurance maladie?

Si vos revenus sont inférieurs à 13.296,25 euros (en 2017), vous restez à charge de vos parents pour le remboursement des soins médicaux. Par contre, si vos revenus sont plus élevés, vous ouvrez vous-même vos droits.

7. Ouvrez-vous des droits en matière d’incapacité de travail?

Si vous bénéficiez d’une exonération ou d’une réduction des cotisations sociales, vous n’ouvrez pas de droits en matière d’incapacité de travail. Les trimestres au cours desquels vous payez des cotisations réduites peuvent toutefois être pris en compte pour votre stage d’attente.

À partir de 13.296,25 euros de revenus, les droits sociaux sont les mêmes que pour un indépendant à titre principal.

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non

Que vaut-il mieux sous-traiter, de quoi pouvez-vous vous charger ?

Que vaut-il mieux sous-traiter, de quoi pouvez-vous vous charger ?

Michiel Verhamme
Qu'ils soient débutants ou établis, les indépendants se plaignent souvent de la même chose : le manque de temps. L'installation elle-même engendre bien du travail administratif. Mais dès que le numéro d'entreprise est activé et qu'il faut faire tourner la société, c'est pire : en général, tout s'accélère et l'entrepreneur dispose de moins de temps encore. Il doit s'occuper de l'administration, de la comptabilité, de la facturation, des ventes et du site Internet, chercher des fournisseurs, entretenir les contacts avec ses partenaires, etc.
Quel type de point de vente choisir ?

Quel type de point de vente choisir ?

Bart De Waele
Vous voulez fonder votre entreprise mais ne savez pas où l'implanter ? Choisir un point de vente n'est pas si simple car vous devez tenir compte d'énormément de facteurs. Que vous vouliez proposer des services ou des produits, le lieu joue un rôle important.
En tant qu'étranger, puis-je monter ma propre entreprise en Belgique ?

En tant qu'étranger, puis-je monter ma propre entreprise en Belgique ?

Michiel Verhamme
Vous pouvez monter votre propre entreprise en Belgique en tant qu'étranger à condition de demander votre carte professionnelle. Sachez toutefois que cette carte n'est pas nécessaire dans tous les cas.
Comment financer une habitation utilisée à des fins à la fois professionnelles et privées ?

Comment financer une habitation utilisée à des fins à la fois professionnelles et privées ?

Vous pourriez avoir l'opportunité d'acheter un immeuble dont vous aménageriez le rez-de-chaussée en commerce et les étages comme lieu de vie. Vous pourriez par exemple exploiter un établissement horeca sous votre habitation propre. Comment s'y prendre ?