Avez-vous vraiment besoin d’une app?

Une check-list pratique pour évaluer votre situation

Avez-vous vraiment besoin d’une app?

Une check-list pratique pour évaluer votre situation

Aujourd’hui, tout commerçant doit avoir un site mobile. Mais faut-il aussi investir dans une app mobile? Cette check-list apporte une réponse à vos questions.

1. Ciblez-vous des clients existants?

Avant de procéder à un achat, le consommateur est passé par diverses étapes lors de son «parcours client». Ne vous attendez pas à ce qu’il télécharge votre app au cours de la première étape, qui est celle de la recherche d’informations. Il ne sera pas prêt à le faire avant d’avoir développé une certaine relation avec votre commerce.

2. Utilisez-vous les fonctions des smartphones?

Votre app doit exploiter de manière optimale les fonctions intégrées des smartphones, comme l’appareil photo, les capteurs de mouvement, la géolocalisation… Vous envisagez de faire concevoir une app qui soit uniquement destinée à communiquer des informations? Cela n’en vaut pas la peine: les consommateurs ne vont pas télécharger une app juste pour connaître les heures d’ouverture ou l’adresse d’un magasin.

3. Allez-vous réellement offrir une valeur ajoutée?

Votre app doit miser sur une intégration intelligente des fonctions des smartphones et apporter une réelle valeur ajoutée pour le client au quotidien, par rapport à un site web classique. Réfléchissez donc à des fonctionnalités originales.

4. Visez-vous une utilisation répétée?

Comptez-vous que votre app sera utilisée à de multiples reprises (pas seulement une fois ou de manière sporadique)? Pensez-vous qu’elle peut occuper une place permanente sur l’appareil de vos clients? C’est une condition nécessaire.

5. Vous mettez-vous à la place de vos clients?

Votre app doit faciliter la vie de vos clients, ou la rendre plus agréable. Tel doit être votre objectif. L’idée n’est pas de fidéliser ou tracer votre clientèle.

6. Pensez-vous à la facilité d’utilisation?

Vos clients accordent une grande importance à la facilité, à la rapidité et à l’efficacité? Et ils veulent pouvoir travailler hors connexion? Une app peut faire la différence par rapport à un site mobile.

7. Qu’en est-il de vos concurrents directs?

Si votre app vous permet de vous distinguer de vos concurrents directs, c’est un atout supplémentaire.

8. Êtes-vous prêt à affronter la concurrence?

Trois quarts du temps que les consommateurs passent à utiliser des apps sur leur smartphone est réservé à seulement trois apps. Êtes-vous prêt à entrer en concurrence avec ce top 3? Partez du principe que vous ne remporterez pas la bataille, même si cela ne signifie pas qu’il ne reste pas de place pour votre app sur le smartphone de vos clients.

9. Disposez-vous d’un budget suffisant?

Enfin, n’oubliez pas que toute app a son prix.

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non

L’e-commerce : menace ou opportunité ?

Distinguez-vous également de la concurrence en ligne. Storesquare aide les commerçants locaux à ce niveau.
L’e-commerce : menace ou opportunité ?

Blog : Du bon usage des e-mails

Bart Keppens
Malgré l'essor rapide des plateformes de réseaux sociaux (Twitter, Snapchat, Facebook, WhatsApp, etc.), l'e-mail demeure une des valeurs sûres de la communication. Au niveau mondial, environ 4 milliards de comptes ont été créés et chaque jour, ceux-ci échangent 200 milliards de messages. D'ailleurs, plus de 90 % des utilisateurs consulte (attend) chaque jour ses nouveaux messages. Par conséquent, la quasi-totalité des entreprises utilise l'e-mail pour communiquer avec ses clients. Mais comment les entrepreneurs peuvent-ils exploiter au mieux ce mode de communication avec les clients ?
Blog : Du bon usage des e-mails

Systèmes de paiement en ligne: à quoi faut-il veiller?

Chaque modèle de transaction a des points forts et faibles. Quelle formule pour votre webshop et vos clients?
Systèmes de paiement en ligne: à quoi faut-il veiller?

Blog : un magasin ? Moi j'en ai deux : un magasin physique et un magasin en ligne !

À partir du moment où le plus jeune enfant de Suzy De Peuter et de son mari Frederic Ingelaer est allé à l'école, Suzy a voulu développer une activité plus intense à côté de ses tâches de femme au foyer. Un de ses enfants souffre d'une allergie et ne tolère aucune trace de produits chimiques dans son alimentation. C'est pourquoi Suzy a eu l'idée d'ouvrir elle-même un magasin bio, appelé « Olleke Bolleke ».
Blog : un magasin ? Moi j'en ai deux : un magasin physique et un magasin en ligne !