Comment vos clients utilisent-ils leur smartphone?

Et comment pouvez-vous exploiter cette opportunité?

Comment vos clients utilisent-ils leur smartphone?

Et comment pouvez-vous exploiter cette opportunité?

Avez-vous le Wi-Fi dans votre commerce?

Aujourd’hui, les clients ont presque tous un smartphone en poche. Et ils l’utilisent de différentes manières. Pour les jeunes, le téléphone mobile est la source d’information par excellence. «Les jeunes recherchent la satisfaction immédiate», explique Kurt Vergult de Delaware Digital. «Ils ne sont pas gênés de chercher des commentaires sur un produit alors qu’ils se trouvent dans un magasin physique, et de prendre leur décision d’achat en fonction de ce qu’ils ont lu. Chez les trente ans et plus, cette impulsivité est moindre. Lorsqu’ils hésitent à acheter un produit, ils préfèrent chercher des informations chez eux, pour venir ensuite faire leur achat en magasin.»

Grâce à des abonnements data de moins en moins chers, il est de plus en plus facile pour les utilisateurs de smartphones de chercher des informations, partout et à tout moment. Il n’est donc pas nécessairement utile d’investir dans un système de Wi-Fi pour votre commerce. Par contre, vous pouvez envisager de le faire si vous ciblez des clients étrangers, par exemple si vous vous trouvez dans un lieu touristique, ou si la 3G ou la 4G passe difficilement. Le besoin de Wi-Fi est aussi plus important dans les endroits où les clients passent plus de temps, comme les restaurants ou les salles d’attente.

Envoyez le bon message à vos clients, au bon moment. Vous apporterez ainsi une réponse efficace et adaptée aux besoins de votre groupe cible.

Kurt Vergult, Delaware Digital

Bluetooth, beacons, etc.

Smartphone, wifi, bluetooth, beacon, vie privée, acheter, faire des achats, mobile, moyen de paiement, personnalisé

«Le Bluetooth est aussi une source de possibilités commerciales», souligne Kurt Vergult.«Avant, cette technologie était défavorable pour les batteries des smartphones, mais ce n’est plus le cas maintenant. Aujourd’hui, 60 à 70% des consommateurs laissent le Bluetooth activé en permanence. C’est une opportunité en or pour les balises, ou “beacons”. Ces petits appareils détectent les clients qui se trouvent à proximité, et permettent ainsi de leur envoyer des messages personnalisés par Bluetooth.»

L’utilisation de beacons n’en est encore qu’à sa période d’essai dans notre pays. Mais Kurt Vergult est convaincu que ces émetteurs permettront de répondre au besoin de satisfaction immédiate chez les jeunes. «Sachez toutefois que vous allez ainsi entrer dans leur sphère privée», prévient-il. «Les jeunes sont prêts à renoncer partiellement à leur vie privée, mais à condition de pouvoir en retirer un avantage. N’envoyez donc jamais de messages généraux, mais privilégiez les messages personnalisés, en fonction du contexte.»

«Si vous avez un salon de thé, par exemple, pensez à attirer l’attention sur les glaces pendant une belle journée d’été. Si vous vendez des jouets et que le temps est pluvieux un dimanche après-midi, envoyez un message aux clients des environs disant “Nous sommes ouverts!”. Les commerçants locaux peuvent répondre à un besoin avec une grande rapidité sur le moment. C’est un avantage important par rapport aux acteurs de plus grande envergure, tels que Bol.com: vous prendrez toujours la vague plus rapidement avec un canot pneumatique qu’avec un grand navire. Et si tous vos canaux concordent bien à ce moment précis, vous pouvez faire la différence.»

Ils prennent une photo d’un produit et ils l’envoient à des amis ou à des membres de leur famille, avec le message “j’achète ou pas?”.

Kurt Vergult, Delaware Digital

Des achats par smartphone dans votre point de vente?

Le smartphone est donc une source d’information indispensable pendant le processus d’achat, en particulier pour les jeunes générations. Dans les cabines d’essayage, les jeunes cherchent si le vêtement qu’ils ont choisi est disponible dans d’autres tailles, ou ils prennent une photo et l’envoient à leurs amis. Cela dit, de nombreux consommateurs ne sont pas encore prêts à faire des achats mobiles en point de vente. Comme l’explique Kurt Vergult: «Dans chaque catégorie d’âge, on constate une certaine angoisse de l’achat, qui fait que les consommateurs ont moins tendance à appuyer sur le bouton de leur smartphone. Lorsqu’ils se trouvent en magasin, ils aiment faire leurs achats physiquement.Vous pouvez toutefois atténuer leurs doutes en encourageant vos clients à partager (“share”) les produits achetés avec leurs amis. Car les consommateurs continuent à se laisser guider par leurs émotions, et leur réseau est leur plus grande influence.»

Le smartphone comme moyen de paiement

Puisqu’ils ont toujours leur smartphone en poche, vos clients vont aussi de plus en plus l’utiliser comme moyen de paiement. Comment? Découvrez-le ici.

En bref

Vous souhaitez envoyer des messages sur le smartphone de vos clients? Voici comment faire:

  • Réagissez aux besoins du moment.
  • Misez sur votre présence locale.
  • Envoyez uniquement des messages personnalisés.
  • Respectez la vie privée de vos clients.
  • Prévoyez des possibilités de désinscription (temporaire).

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non

Avez-vous vraiment besoin d’une app?

Avez-vous vraiment besoin d’une app?

Une app peut-elle apporter une valeur ajoutée à votre entreprise? Évaluez vos besoins avec cette check-list.
Démarrer un webshop en 10 étapes

Démarrer un webshop en 10 étapes

Suivez cette procédure pratique et nos conseils pratiques pour faire de votre webshop un véritable succès.
Comment vendre mes produits sur Internet?

Comment vendre mes produits sur Internet?

Kristof De Coninck
L'e-commerce est une manière relativement peu onéreuse de desservir un plus grand nombre de clients. Bien entendu, il faut savoir comment cela fonctionne et comment s'y prendre.
Blog : To webshop or not to webshop ?

Blog : To webshop or not to webshop ?

Pas moins de 650 personnes se sont inscrites au Pop-up Webshop (campagne de KBC, mai 2015). Les auteurs des dix idées les plus marquantes ont eu la possibilité de développer une boutique en ligne avec l'aide de KBC et d'autres partenaires. Le résultat fut saisissant. Dix boutiques en ligne rayonnantes et dix entrepreneurs tout aussi rayonnants. Et les autres candidats moins chanceux ? Naturellement, KBC leur avait aussi réservé une surprise !