Votre site web est-il adapté aux smartphones?

Un site web optimal sur tous les appareils grâce à un design adaptatif

Votre site web est-il adapté aux smartphones?

Un site web optimal sur tous les appareils grâce à un design adaptatif

Appliquez le principe «mobile first»

Design responsive, design adaptatif, app, omnicanal, smartphone, site web mobile

Dans un an, le site web de votre magasin sera plus consulté sur smartphone que sur ordinateur (fixe ou portable). Mais… est-il prêt pour cela? Aujourd’hui, les consommateurs ont leur smartphone en poche en permanence. Que ce soit pour rechercher rapidement des informations sur un produit, comparer des prix, étudier différentes options… Le téléphone mobile est devenu l’outil de prédilection des consommateurs lors de leur processus d’achat. «Les sites web sont de plus en plus souvent consultés sur smartphone», signale Bart De Waele du bureau de consultance numérique Wijs. «Nous constatons un important mouvement de rattrapage par rapport à d’autres pays. Actuellement, en Belgique, les utilisateurs mobiles sont déjà à l’origine de 40% des consultations de sites web. Et un tournant devrait s’opérer l’an prochain: ils représenteront alors la majorité. Avant, le surf mobile était fastidieux et cher. Ce n’est plus le cas depuis longtemps.»

Pourtant, trop de commerçants se raccrochent encore à leur ancienne vision du consommateur, d’après Bart De Waele. «Ils commencent par faire faire un site web pour ordinateur, qu’ils font ensuite modifier pour obtenir une variante mobile», décrit-il. «Alors qu’il faut, au contraire, partir du principe “mobile first”. Dès 2013, le bureau Wijs a été l’un des premiers à introduire le “responsive design”, ou design adaptatif, qui permet au site web de s’adapter automatiquement à l’appareil utilisé. Avant, le site mobile était plutôt considéré comme subordonné à la version pour ordinateur mais aujourd’hui, c’est le contraire. Qui plus est, le site mobile offre des possibilités supplémentaires, par exemple sur le plan de la géolocalisation.»

Responsive? Cela veut dire que le site web s’adapte automatiquement à l’appareil de l’utilisateur. Qu’il s’agisse d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un smartphone.

Bart De Waele, bureau de consultance numérique Wijs

Ne séparez pas les canaux

Design responsive, design adaptatif, app, omnicanal, smartphone, site web mobile

Vos clients surfent donc de plus en plus sur leur smartphone. Cette évolution influence-t-elle leur comportement d’achat? «Les achats mobiles vont évidemment gagner en importance», dit Bart De Waele. «Mais pour l’instant, les consommateurs sont encore un peu frileux en ce qui concerne les paiements mobiles. Heureusement, des banques telles que KBC s’efforcent de faire tomber cette barrière technologique. Le commerçant doit comprendre que le consommateur utilise différents canaux pour prendre ses décisions d’achat. Qu’il peut par exemple chercher des informations sur son smartphone pendant un trajet en train, pour ensuite faire l’achat sur son ordinateur portable ou en magasin.»

«Vous ne devez pas envisager les canaux de manière isolée», met en garde Bart De Waele. «Il est indispensable d’adopter une approche omnicanal, au sein de laquelle tous les canaux soient mis en concordance. À ce propos, il est surtout essentiel d’avoir une présence en ligne correspondant à la phase d’information préalable. Alors qu’avant, tout le monde redoutait le showrooming (se renseigner en magasin physique, puis acheter en ligne à la concurrence), il apparaît aujourd’hui que c’est surtout le webrooming qui règne en maître: les consommateurs cherchent d’abord des informations en ligne, avant d’aller acheter le produit dans un magasin physique, où ils peuvent bénéficier de conseils et d’un contact personnalisé. Il est donc important d’assurer une bonne transition entre ce qui se passe en ligne et hors ligne

Est-il suffisant d’avoir un site web responsive? Ou faut-il aussi faire développer une app ?

Bart De Waele, bureau de consultance numérique Wijs

Une app peut-elle vous être utile?

Le plus important est de pouvoir proposer un bon site web à vos clients.En optant pour un design adaptatif (ou «responsive»), grâce auquel la présentation du site s’adapte automatiquement à l’appareil, vous pouvez cibler les utilisateurs mobiles, dont le nombre ne cesse de croître. Cela signifie-t-il que vous devez aussi investir dans une application pour smartphone? «Pendant la phase de recherche d’informations, c’est-à-dire la première phase du processus d’achat, cela n’a pas beaucoup de sens», explique Bart De Waele. «Les consommateurs ne vont pas télécharger et installer une app pour consulter les heures d’ouverture de votre magasin. Une app n’est utile que plus tard, lorsque le client a déjà noué une relation avec le commerçant. Une fois que votre commerce a une valeur établie, qu’il peut offrir un service en ligne qui soit unique pour le client et qui lui facilite la vie (de manière régulière), l’app peut devenir un canal complémentaire. Personne ne télécharge une app pour ne l’utiliser qu’une fois par an. Les apps sont populaires lorsqu’elles facilitent la vie des utilisateurs de manière quotidienne, hebdomadaire ou au moins mensuelle. Tenez-en compte.»Si vous hésitez entre un site mobile et une app, utilisez cette check-list.

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non

Blog : To webshop or not to webshop ?

Blog : To webshop or not to webshop ?

Pas moins de 650 personnes se sont inscrites au Pop-up Webshop (campagne de KBC, mai 2015). Les auteurs des dix idées les plus marquantes ont eu la possibilité de développer une boutique en ligne avec l'aide de KBC et d'autres partenaires. Le résultat fut saisissant. Dix boutiques en ligne rayonnantes et dix entrepreneurs tout aussi rayonnants. Et les autres candidats moins chanceux ? Naturellement, KBC leur avait aussi réservé une surprise !
Comment sécuriser votre webshop?

Comment sécuriser votre webshop?

Priorité à la sécurité, dans l’e-commerce aussi. Une protection efficace pour vous et pour vos clients.
Blog : KBC lance la campagne « Pop-up Webshop »

Blog : KBC lance la campagne « Pop-up Webshop »

Avoir son propre webshop, sa propre boutique en ligne. Nombreux sont ceux qui en rêvent, et pourtant, 78 % des entrepreneurs indépendants de notre pays n'ont pas encore franchi le pas du « e-commerce » (le commerce en ligne). Et ce, alors que 6,7 millions de belges ont fait des achats sur Internet l'année dernière. La tendance ne se dément pas : faire ses achats en ligne est entré dans les mœurs. Il est donc grand temps pour les entrepreneurs locaux de se lancer dans le commerce électronique. Et KBC veut vous y aider !
Comment vendre mes produits sur Internet?

Comment vendre mes produits sur Internet?

Kristof De Coninck
L'e-commerce est une manière relativement peu onéreuse de desservir un plus grand nombre de clients. Bien entendu, il faut savoir comment cela fonctionne et comment s'y prendre.