Combien vaut mon entreprise?

Vous envisagez de céder votre entreprise mais vous en ignorez la valeur ? Suivez cette procédure et calculez vous-même la valeur de votre entreprise.

Combien vaut mon entreprise?

Vous envisagez de céder votre entreprise mais vous en ignorez la valeur ? Suivez cette procédure et calculez vous-même la valeur de votre entreprise.

Vous êtes sur le point de reprendre une entreprise, mais vous ne savez pas combien elle vaut? Aucune méthode ne permet de déterminer la valeur d'une entreprise avec une précision parfaite. Il ne s'agit en effet pas seulement de simples chiffres. Il faut par exemple aussi tenir compte du savoir-faire du personnel et des perspectives du secteur. Cet article présente un bref aperçu des techniques d'évaluation courantes.

La valeur intrinsèque

La valeur intrinsèque d'une entreprise désigne la somme de la valeur réelle actuelle de l'entreprise, exception faite du goodwill (notoriété, relations clients, savoir-faire ou situation géographique).

Pour un commerce:

Pour un commerce, on établit un état de la valeur réelle de toutes les composantes de l'entreprise, par ex. stocks, machines et mobilier.

Pour les sociétés:

Pour les sociétés, la valeur intrinsèque est basée sur le bilan. Après évaluation des actifs, on opère une déduction des dettes envers des tiers. 

La valeur réalisable

Le principal point de départ est le bénéfice enregistré par l'entreprise au cours des années précédentes. Tout repreneur s'attend à ce que le prix qu'il doit payer aujourd'hui n'excède pas la valeur actuelle des revenus futurs. Souvent, le bénéfice net moyen des trois dernières années est divisé par le facteur d'actualisation.

Facteur d'actualisation = taux d'intérêt d'un placement non risqué + prime de risque entre 1 et 5%.

Prime de risque = en fonction de la vulnérabilité de l'entreprise, de la nature du secteur, de la possibilité de maintenir un avantage concurrentiel, etc. Plus le risque est élevé, plus le pourcentage l'est aussi. 

La méthode des cash-flows actualisés

L'évaluation se base intégralement sur les performances futures de l'entreprise. Des plans stratégiques clairs et détaillés permettent d'estimer les flux de trésorerie nets pour les trois à cinq années à venir. Il faut toutefois savoir qu'il n'est pas facile de prédire les cashflows futurs. Une aide professionnelle peut donc se révéler nécessaire.

Avantage :

En théorie, cette méthode permet d'obtenir l'évaluation la plus correcte.

Désavantage :

Il n'est pas facile de prédire les cash-flows futurs. 

Quelques conseils:

  • Aucune méthode n'étant totalement hermétique, il est intéressant d'en combiner plusieurs.
  • Ne limitez pas votre réflexion à la valeur financière. Le savoir-faire, les perspectives d'avenir et les opportunités ont également une valeur.
  • Tout au long du processus, faites-vous assister par une personne disposant de plusieurs années d'expérience en matière d'évaluation d'entreprises. 

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non

Comment formuler un contrat de reprise ?

Comment formuler un contrat de reprise ?

Imke Moons

Pour bon nombre de candidats à la reprise, la rédaction d'un contrat de reprise n'est pas une tâche aisée. Que doit exactement mentionner ce document? Un contrat de reprise contient les mêmes éléments qu'un contrat ordinaire, mais aussi diverses clauses spécifiques, notamment concernant la détermination du prix ou les déclarations et garanties du vendeur.

Blog : de père en fils

Blog : de père en fils

Paul Bruyndonckx

Wouter Desmet (24) a grandi à Kruishoutem, où, dès son plus jeune âge, il sillonnait l'exploitation agricole de son père sur son petit vélo. Enfant, Wouter était déjà fasciné par les animaux de la ferme. Il ne faisait donc aucun doute qu'il succèderait à son père dans l'entreprise d'élevage de vaches laitières. Il y a quelques mois, il a enfin franchi le pas : Wouter a repris la moitié de la moyenne entreprise d'élevage de vaches laitières de son père.

Je projette de reprendre une entreprise existante. Par où commencer ?

Je projette de reprendre une entreprise existante. Par où commencer ?

Michiel Verhamme

«1 à 5 ans.» C'est le temps qu'il faut pour conclure une transaction de reprise. Vous vous en doutez, une bonne préparation et des connaissances adéquates ne manqueront pas de faciliter le processus. Pensez donc à faire intervenir des professionnels pour éviter tout risque de mauvaise surprise. Vous envisagez de reprendre une entreprise, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Vous en saurez plus à ce sujet dans les paragraphes qui suivent.

J'envisage de reprendre une affaire : où trouver les informations juridiques, fiscales et financières indispensables ?

J'envisage de reprendre une affaire : où trouver les informations juridiques, fiscales et financières indispensables ?

Kaat Maertens

Vous envisagez de reprendre une société, mais les questions se bousculent dans votre esprit ? C'est normal. Sachez que vous n'êtes pas seul : KBC propose aux entrepreneurs (débutants) de recourir gratuitement à un vaste réseau d'experts juridiques, financiers et fiscaux qui, forts de leur expérience et de leur savoir-faire, sauront vous fournir un avis sur mesure. Pour vous permettre d'entamer - ou non - le processus de reprise correctement et en toute confiance.