Epargne et placements après le nouvel accord gouvernemental

5 changements importants

Epargne et placements après le nouvel accord gouvernemental

nouvel accord gouvernemental épargne placements 2017


Le 26 juillet 2017, le gouvernement fédéral est parvenu à un nouvel accord gouvernemental (l'accord d'été). Cet accord gouvernemental prévoit également quelques réformes. Voici ce qui change en 2018 pour les épargnants et investisseurs particuliers. 

Épargne

2 systèmes pour l'épargne-pension

L'avantage fiscal sur votre compte d'épargne-pension devient plus flexible. Le système actuel est maintenu, mais à partir de 2018, vous bénéficierez d'une deuxième possibilité. Vous avez le choix entre:

  • Possibilité 1 (comme maintenant):
    Vous versez jusqu'à 960 euros et bénéficiez d'une réduction d'impôt de 30% sur les versements. Vous récupérez ainsi jusqu'à 288 euros.
  • Possibilité 2 (nouveau système - sous réserve de l'approbation de la loi):
    Vous versez jusqu'à 1.230 euros et bénéficiez d'une réduction d'impôt de 25% sur les versements. Vous récupérez donc jusqu'à 307,50 euros.

Fiscalité des intérêts des comptes d'épargne réglementés

Votre compte d'épargne ordinaire génère des intérêts. Les intérêts sont normalement imposés (précompte mobilier) ; le compte d'épargne est cependant soumis à un régime particulier. La première tranche des intérêts est en effet exonérée d'impôts. Jusqu'à présent, vous ne payiez pas d'impôts sur les premiers 1.880 euros d'intérêts. Ce montant est ramené à 960 euros.

La plupart des comptes d'épargne ne rapportent pas autant d'intérêts. Cette mesure ne vous touche que si le vôtre est particulièrement bien rempli.

Placements

Exonération des dividendes d'actions

Si vous détenez des actions, vous pouvez toucher des dividendes. Ceux-ci sont imposés (précompte mobilier). À partir de 2018, une partie ne le sera plus. Les premiers 627 euros de dividendes seront en effet exonérés. Les modalités pratiques ne sont pas encore connues.

Fiscalité du compte-titres

Si le compte-titres compte plus de 500.000 euros par personne, vous payez un impôt de 0,15% sur le montant global du compte.

Taxe boursière

La taxe sur le négoce d'actions sur une bourse des valeurs mobilières par le biais d'un intermédiaire professionnel passe de 0,27 à 0,35%. Pour les obligations, cette taxe passe de 0,09 à 0,12%.

Articles connexes