Vos factures valent de l’or

Vos factures valent de l’or

Dans le cadre de la finance commerciale, une entreprise transfère des factures à KBC ComFin en échange d’une avance qui est toujours moins chère que d’autres formules de financement à court terme. Le système est aussi très adapté à l’exportation.

La finance commerciale ou l’affacturage est une forme de financement particulièrement utile si un exportateur et son client entretiennent des relations stables. Par exemple, parce que le client passe encore et encore des commandes au fur et à mesure que ses stocks diminuent. Cette relation stable crée une relation de confiance qui permet à l’exportateur de proposer un délai de paiement de 60 ou 90 jours à son client. "Toutefois, cela crée un problème financier pour l’exportateur", explique Dirk Van Strijthem, PDG de KBC Commercial Finance. "En effet, il doit non seulement financer le processus de production et son stock habituel, mais aussi couvrir cette période de paiement. Et c’est exactement cela que KBC ComFin peut faciliter."

Rien n’est laissé au hasard

L’affacturage signifie qu’une entreprise transfère ses factures à KBC ComFin. ComFin verse alors immédiatement jusqu’à 90 pour cent de la contre-valeur sous forme d’avance. "Nous ne prenons aucun risque," explique Van Strijthem. "Chaque portefeuille de factures doit faire face à une ‘dilution’, le pourcentage qui, pour diverses raisons, reste impayé : réductions, litiges commerciaux, des débiteurs qui ne peuvent ou ne veulent pas payer. Au début d’un contrat d’affacturage, nous tenons compte des pratiques du secteur concerné et de la dynamique des entreprises pour déterminer le pourcentage de l’avance. Si, au cours du contrat, il s’avère que la dilution est plus ou moins élevée que celle qui avait été prévue, le pourcentage de l’avance peut faire l’objet d’une révision. Il est essentiel que le portefeuille se rembourse lui-même. Les avances que nous offrons à nos clients doivent automatiquement être remboursées lorsque les débiteurs s’acquittent de leurs factures. De cette façon, nous ne prenons donc aucun risque vis-à-vis de nos clients".

Outre l’affacturage, l’"invoice discounting" comprend aussi d’autres solutions. Les solutions sur mesure sont également possibles Si l’objectif poursuivi ne consiste qu’en un financement, le risque reste du côté du client et c’est lui qui rembourse l’avance en cas de défaut de son débiteur. KBC ComFin peut également se charger d’une assurance crédit : Dans ce cas, le client est hors d’atteinte si le débiteur ne paie pas. Les grandes entreprises se chargent souvent elles-mêmes d’une assurance, ce qui ouvre la voie à l’"off balance invoice discounting" : les factures disparaissent alors de leurs bilans, ce qui est intéressant pour quiconque attache une grande importance à de bons ratios. Les entreprises de taille moyenne optent souvent pour un financement pur.

Un seul interlocuteur et un seul système

"Ce qui nous différencie de nos concurrents ? Nous travaillons avec le passeport européen", souligne Van Strijthem. Concrètement : si notre client dispose d’une filiale dans un autre pays de l’UE, nous pouvons également fournir une solution à cette filiale, et ce, même si nous n’avons pas de succursale dans ce pays". Les concurrents travaillent généralement depuis des succursales locales, p. ex., en Italie, en Allemagne ou au Royaume-Uni. "Les clients souhaitant également un affacturage pour leurs filiales dépendent donc d’un dialogue et d’une interaction avec chacune de ces entités. Chez nous, ils peuvent tout faire en une seule fois : un seul interlocuteur et un seul système, mais toujours dans le respect de la législation locale."

En savoir plus?

Contactez votre chargé de relations

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non

we.trade et KBC Trade Club

Prêt pour les défis de l’étranger grâce à des
innovations telles que we.trade et KBC Trade Club.
we.trade et KBC Trade Club

Le Factoring confère un bol d'oxygène à Balta

Plusieurs formules KBC relatives à la finance commerciale aident Balta à maintenir sa trésorerie à niveau.
Le Factoring confère un bol d'oxygène à Balta

Développer une relation de confiance avec un partenaire commercial

Divers produits et techniques de paiement sont là pour vous aider avec le commerce international.
Développer une relation de confiance avec un partenaire commercial

Les défis financiers que doit relever IBA

Exporter des biens d'équipement coûteux vers
des marchés lointains et moins connus est impossible sans l'appui de partenaires financiers solides.
Les défis financiers que doit relever IBA
KBC utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Cela nous permet en outre de mieux répondre à vos besoins et à vos préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou refuser les cookies?Cliquez ici.