Van der Erve

En Orient avec Van der Erve

Van der Erve

En Orient avec Van der Erve

Afin de servir les plus grands détaillants en Europe, Van der Erve est active dans des contrées exotiques telles que l’Inde et le Bangladesh. Une plate-forme en Chine bénéficie quotidiennement du soutien de la succursale locale de KBC.

Van der Erve se concentre sur la conception et la vente de produits d’habillement de licences à succès : par exemple, des t-shirts Mickey Mouse, des casquettes Hello Kitty ou des pyjamas Star Wars. Pour la production, le fondateur Rob Van der Erve, père de l’actuel CEO, se rendait déjà au Portugal à l’époque. Au fil des ans, le cercle des fournisseurs a continué à s’étendre, en particulier vers l’Orient. Van der Erve travaille principalement sur commande. Ce dont les grands détaillants de toute l’Europe ont besoin, la compagnie fait produire par des fournisseurs externes. Afin d’être en mesure de les choisir avec soin et de pouvoir communiquer facilement avec eux, Van der Erve a installé ses propres bureaux dans ces pays. Ceux-ci opèrent sous le nom de Beconnected. "

Si ce nom distinct vous fait supposer qu’ils ont leur propre perspective sur l’affaire," déclare le CEO, Martijn Van der Erve, "alors vous avez tout à fait raison. Au départ, nous n’avions ouvert ces bureaux que dans le cadre des achats : pour le suivi des fournisseurs et des commandes. Chez Van der Erve, nous chérissons l’idée que notre entreprise ne peut se développer que si nous cultivons notre personnel. C’est donc la raison pour laquelle nous leur donnons beaucoup d’autonomie. À un moment donné, ces succursales Beconnected sont d’elles-mêmes allées chercher de nouveaux clients dans leur environnement."

Le résultat de cette évolution ? Les succursales Beconnected prennent à leur compte toutes les ventes de produits des marques de distributeur, sans aucune intervention de la Belgique.

Un compte bancaire auprès de la succursale locale de la KBC

Des succursales Beconnected existent pour la Chine (Shanghai), le Bangladesh (Dhaka), l’Inde (Tirupur) et l’Éthiopie (Addis-Abeba). Leur tâche originelle persiste : suivre les commandes de Van der Erve. "Nous achetons les marchandises directement auprès des usines et nos succursales locales assurent le suivi des commandes. Pour cela, nous leur versons une commission conforme au marché. Les grands détaillants font à présent de même pour leurs marques de distributeur. Ils peuvent alors choisir de passer directement la commande auprès de l’usine, et payer Beconnected pour en assurer le suivi, ou alors faire les achats chez Beconnected même."

De cette façon, les succursales remplissent trois fonctions : le suivi des commandes pour Van der Erve, le suivi des commandes pour d’autres donneurs d’ordres, et même vendre des produits de marque de distributeur à trois ou quatre clients principaux clients, aussi bien dans l’UE qu’en l’Asie.

Les succursales Beconnected sont des unités autonomes et complètes : des merchandisers et des contrôleurs de la qualité y sont employés ainsi que du personnel dédié à la conformité, aux finances et à la logistique. "Ceux-ci coordonnent les efforts pour que les marchandises soient embarquées sur un bateau." Le personnel et les fournisseurs doivent donc être payés et la première chose dont a besoin un bureau de ce type est un compte bancaire. Si KBC dispose de sa propre succursale, comme à Hong Kong, la banque peut également le proposer. Avec par ailleurs toutes les autres solutions qui existent aussi en Belgique.

Idéal pour rassurer les fournisseurs

Pour plus d’informations sur les autres besoins financiers de la construction, Martijn Van der Erve s’en réfère à son responsable des finances. Quinten Versaen : "Pour l’achat de marchandises dans des usines à l’étranger, nous utilisons les instruments financiers commerciaux courants. Nous couvrons le dollar au préalable, avec des contrats à terme courants ou des TPF, car ces derniers disposent d’une option qui les rend parfois plus avantageux. De plus, pour nos paiements au Bangladesh, nous utilisons aussi des lettres de crédit (L/C).

Contacts hebdomadaires

Faire la distinction entre ce que KBC fait pour une succursale en Chine et Van der Erve en Belgique n’est pas facile, parce que l’opération est extrêmement intégrée et tout le monde interagit avec tout le monde. À cet égard, Van der Erve considère KBC comme un partenaire très accessible : "Leur siège social se trouvant à Diegem, ils sont donc à moins de dix minutes de chez nous.  Par ailleurs, chaque semaine, ils nous rendent visite avec des documents. À Hong Kong, la personne de contact entretient un contact hebdomadaire avec notre personnel sur le terrain. Ils travaillent là-bas exactement comme ils le feraient ici."

KBC est un partenaire de longue date de Van der Erve : "Ils ont tout d’abord réfléchi avec nous en Belgique. Nous avons fortement grandi et ils nous ont toujours suivis avec souplesse. Ce qui, étant donné notre long cycle de financement (ce qui est commandé doit d’abord être créé, puis prendre le bateau), n’est pas si évident."

Lorsque Van der Erve s’est étendu à l’étranger, il semblait évident que ce serait là où se trouvait KBC, le cas échéant. 

Ils nous connaissent déjà depuis longtemps et ils nous connaissent très bien; ils savent parfois ce dont nous avons besoin avant même que nous le sachions nous-mêmes.

Martijn van der Erve, CEO Van der Erve

C’est surtout lorsque Beconnected commença à faire des échanges d’elle-même à l’étranger avec des tiers que la connaissance du terrain de KBC s’est avérée un atout majeur : "Pour Hong Kong, nous avions vraiment besoin d’une banque", explique Versaen. "KBC y dispose d’une succursale et ils ont alors réfléchi en profondeur avec nous et nos entités à l’étranger sur ce dont nous avions effectivement besoin. Ils s’y sont également occupés du financement commercial et du soutien. Du reste, ils offrent les mêmes services là-bas qu’ici en Belgique, comme les lignes de crédit."

Des réseaux au-delà des frontières

De KBC, Van der Erve apprécie surtout le style très terre-à-terre, l’accessibilité et la loyauté sans frontières : "Ils disposent de contacts, même là où ils n’ont pas de succursales. Au Bangladesh, ils nous ont aidés à trouver la bonne banque locale.

Besoin de la loyauté sans frontières ?

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non

Forfaitage

Forfaitage

Que faire si le client ne peut pas payer dans l’immédiat? Le forfaitage peut être la solution qu’il vous faut.

La garantie de paiement

La garantie de paiement

Transaction commerciale en Belgique ou à l’étranger? La sécurité est un facteur déterminant. Toutes les infos sur la garantie de paiement

Garantie de bonne exécution

Garantie de bonne exécution

La garantie de bonne exécution: sécurité pour l’acheteur, une position commerciale forte pour le fournisseur.

Développer une relation de confiance avec un partenaire commercial

Développer une relation de confiance avec un partenaire commercial

Divers produits et techniques de paiement sont là pour vous aider avec le commerce international.