Katoen Natie s'est internationalisée avec le soutien de KBC

Expertise locale et décisions rapides

Katoen Natie s'est internationalisée avec le soutien de KBC

Expertise locale et décisions rapides

En 2016, la Flandre a exporté pour plus de 300 milliards d'euros, un record absolu, qui confirme une fois encore la mesure dans laquelle notre économie dépend de la croissance étrangère. Les exportations de biens et de services augmentent, mais pas seulement: de plus en plus d'entreprises envisagent aussi les opportunités permettant d'investir dans une présence locale à l'étranger.

Le groupe logistique Katoen Natie peut à cet égard servir de modèle: “À partir du milieu des années '90, nous avons exporté notre concept de services logistiques à valeur ajoutée à l'étranger, tout d'abord dans les pays voisins, puis ailleurs dans le monde. Nous avons trouvé chez KBC un partenaire à même d'élaborer des solutions de financement sur mesure”, explique le CFO Dirk Michielsens.

Katoen Natie a trouvé dans KBC un partenaire à même d'élaborer des solutions de financement sur mesure.

Fernand Huts est à la tête du groupe Katoen Natie depuis 1981. Il a fait de la société anversoise liée au port un groupe logistique actif à l'échelle mondiale. Dirk Michielsens: “En 1994, 60% de notre chiffre d'affaires provenaient directement des activités dans le port d'Anvers. Aujourd'hui, elles en représentent moins de 1%. Katoen Natie est aujourd'hui active dans 33 pays, forte de plus de 13 500 collaborateurs qui réalisent ensemble un chiffre d'affaires consolidé de 1,7 milliard d'euros.

”Les chiffres parlent donc d'eux-mêmes. Mais ils sont avant tout le fruit d'un travail rigoureux et d'une stratégie axée sur la croissance internationale. “Cela fait longtemps que notre entreprise n'est plus un ‘acteur logistique’ pur. À la fin des années '80, nous avons développé à Anvers un concept de silo, révolutionnaire à l'époque, afin d'optimiser la chaîne d'approvisionnement du secteur pétrochimique. C'était alors la première étape du développement des services à valeur ajoutée.” 

“Le transport pneumatique permet de stocker de nombreux plastiques produits par l'usine en silos, sur leurs terrains ou chez nous. Nous assurons le conditionnement en vrac, en gros sacs, etc., ou de la façon souhaitée par le client, et nous appliquons tous les traitements possibles pour le compte du client”, explique Dirk Michielsens. “De ce fait, les sociétés pétrochimiques ont pu répondre de manière nettement plus flexible aux besoins de leurs clients. Ce qui a permis de générer de nombreux avantages économiques et financiers. En fin de compte, l'industrie pétrochimique nous a demandé d'appliquer ce système ailleurs dans le monde pour elle aussi.” 

Comme KBC nous connaît bien, elle n'a pour ainsi dire eu besoin que de quelques mots d'explication.

Dirk Michielsens - CFO Katoen Natie

L'ingénierie comme USP

C'est le secteur pétrochimique qui est ainsi devenu le moteur de l'internationalisation de Katoen Natie. “Nous disposons d'un département d'ingénierie des procédés très solide, spécialisé dans la recherche de solutions pour les questions complexes dans la chaîne d'approvisionnement des sociétés industrielles. Nous conjuguons alors notre expertise dans les flux des marchandises avec notre savoir-faire dans le domaine de l'ingénierie. Un client actif dans la chimie fine voulait p. ex. exporter un produit liquide au Japon. Mais compte tenu du volume, les frais de transport constituaient un obstacle majeur. Nos collaborateurs du département R&D sont parvenus à convertir ce produit en poudre. Le transport était alors plus aisé et moins cher et le Japon s'est alors ouvert comme nouveau marché pour notre client."

Katoen Natie fait aujourd'hui la même chose pour de nombreux autres secteurs en Belgique et à l'étranger. Tout a commencé au milieu des années '90 avec un premier établissement en France. Dirk Michielsens: “En ce qui concerne le financement de nos projets français, nous avions pensé dans un premier temps à un crédit d'investissement classique étant donné que le leasing immobilier ou Crédit Bail ne nous semblait pas une solution envisageable. Mais lorsque nous en avons parlé avec les collaborateurs de KBC en Belgique et en France, ils ont élaboré plusieurs solutions flexibles sur mesure, en fonction de notre besoin de financement. Il s'est alors avéré que le Crédit Bail était bel et bien possible. C'est ce qui a marqué le début d'une longue et belle collaboration.” 

Des décisions rapides essentielles

La force de KBC, c'est qu'elle parvient à prendre des décisions très rapidement.

Katoen Natie et KBC ont développé une relation intense au fil des ans. “Je bénéficie d'un service financier globalement discret. Nous ne voulons pas parler des crédits pendant des mois. Nous n'avons tout simplement pas le temps pour ça”, dit le CFO Dirk Michielsens. “La force de KBC, c'est qu'elle parvient à prendre des décisions très rapidement. Compte tenu de notre longue collaboration, la banque sait ce à quoi nous sommes confrontés et ce que nous voulons. Et de notre côté, nous savons aussi parfaitement ce dont la banque a besoin pour prendre une décision sur une question de financement. Nous formons donc un tandem à même de travailler efficacement.” 

Nous en avons notamment eu la preuve dans un dossier à Singapour. Dirk Michielsens: “Nous pensions au départ que ce que nous pouvons financer auprès d'une banque locale, nous le faisons localement. Mais compte tenu de la croissance rapide et des tracasseries administratives sur place, nous nous sommes finalement tournés vers notre banquier KBC. Nous avons ainsi pu boucler la procédure rapidement pour financer 44 millions de dollars singapouriens. Comme KBC nous connaît bien, elle n'a pour ainsi dire eu besoin que de quelques mots d'explication.”

KBC: la banque d'ici, dans le monde aussi

KBC choisit pour sa présence internationale les marchés d'exportation sur lesquels des entreprises belges sont déjà fortement présentes: les pays voisins d'Allemagne, de France, des Pays-Bas et de Grande-Bretagne, mais aussi New York aux États-Unis, de même que Hong Kong, Shanghai et Singapour en Asie. Un établissement local s'est aussi ouvert récemment à Milan. 

Jan Van Hove: “Nous remarquons que l'Italie est une importante destination. D'une part en raison de l'importante communauté italienne en Belgique et d'autre part, nous voyons que de nombreuses entreprises considèrent l'Italie comme une bonne porte d'accès à l'Afrique du Nord et au Moyen-Orient. C'est la raison pour laquelle nous avons renforcé notre approche avec une nouvelle agence à Milan.”

Vous en voulez encore?

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non

Partenaire des entreprises belges à l’étranger

Les entreprises belges doivent envisager d’étendre leurs activités à l’étranger. KBC les aide dans le cadre de leur stratégie internationale.
Partenaire des entreprises belges à l’étranger

we.trade et KBC Trade Club

Prêt pour les défis de l’étranger grâce à des
innovations telles que we.trade et KBC Trade Club.
we.trade et KBC Trade Club

Les défis financiers que doit relever IBA

Exporter des biens d'équipement coûteux vers
des marchés lointains et moins connus est impossible sans l'appui de partenaires financiers solides.
Les défis financiers que doit relever IBA

'Le soutien de KBC nous a permis d'accélérer notre expansion internationale'

Comment s'y prendre, en tant qu'entreprise
familiale belge, pour reprendre une société ou mettre sur pied une usine
flambant neuve?
'Le soutien de KBC nous a permis d'accélérer notre expansion internationale'