Le prix du café baisse... en principe, c'est une bonne nouvelle pour les chaînes de coffee bars mais...

Le café coûte en effet moins de 100 dollars

En mai, le prix du café avant livraison, c'est-à-dire le contrat à terme de référence actuel, est passé en-dessous de la limite psychologique de 100 USD pour 100 livres (LBS, plus de 45 kg). Cette situation s'explique par un concours de circonstances, la première étant l'offre excédentaire sur le marché mondial du café. Pour la récolte 2019/2020 (octobre à septembre), les analystes tablent en moyenne sur un excédent de quatre millions de sacs (de 60 kg).

Du pétrole brut dans la tasse

Le Brésil est au café ce que l'Arabie Saoudite est au pétrole brut. Cette année, le plus grand pays d'Amérique du Sud se taillera une part de près de 40% de la production mondiale de café. Le rendement de la récolte actuelle est estimé entre 62 et 63 millions de sacs, un record absolu. Les conditions climatiques ont été propices pendant une longue période, avec des précipitations suffisantes qui garantissent une bonne humidité du sol et donc un rendement unitaire élevé des plants.

Une baisse du prix du café est en principe une bonne nouvelle pour les chaînes de distribution de café, car ils peuvent facilement répercuter une partie de la baisse du cours sur leurs clients finaux. Cette opération augmente la marge bénéficiaire, à moins qu’ils ne décident de laisser le bénéfice de la baisse du cours aux clients. L'impact réel est difficile à évaluer mais il est en tout cas plus positif que si le prix du café augmente.

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non

Disclaimer
Cette lettre d'information ne peut être considérée comme un conseil ou une recommandation d'investissement.

KBC utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Cela nous permet en outre de mieux répondre à vos besoins et à vos préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou refuser les cookies?Cliquez ici.