Un prix à tout prix...

Le président américain a toujours du mal à digérer le prix Nobel de son prédécesseur, Barack Obama.

Pour l'obtenir à son tour, Donald Trump ne laisse rien au hasard. Il mise sur toutes les disciplines : paix, littérature, chimie, physique et médecine.

Il espère remporter le prix Nobel de médecine en donnant de son vivant son corps à la science. Il confie ainsi son corps à Albert Einstein, qui, lui, ne voulait pas que l'on touche au sien et à ses cellules grises.

Pourquoi attendre, déclare le président qui se croit immortel...

Ne parlez pas de chimie à Donald Trump... Puisque l'alchimie n'est plus très bonne entre lui et Melania, il mise à fond sur la vraie chimie.

C'est pourquoi, dès son investiture, Donald Trump a immédiatement quitté l'Accord de Paris sur le climat pour jouer la carte du charbon et des autres combustibles fossiles.

Selon lui, plus il y aura de panaches de fumée dans le ciel, plus son mérite s'en trouvera augmenté.

Son rêve ultime est de figurer sur la table de Mendeleïev sous le nom de Dt, mais il ne s'est pas encore rendu compte qu'il n'y avait pas de place pour son esprit corrosif.

Donald Trump se sent aussi dans son élément quand il s'agit de physique. Fusion nucléaire, accélérateurs de particules, ondes gravitationnelles, etc. : tout cela vole bien trop haut pour le Républicain.

Les mouvements de balancier sont son domaine de prédilection. La fréquence des oui-non, non-si ne cesse donc d'augmenter.

En plaçant la barre plus haut pour le monde entier, Donald Trump espère ardemment que l'année prochaine, les Suédois seront fous de lui.

Pour dormir, Donald Trump ne compte pas les moutons, mais il regarde un pendule de Newton. Suivre les boules de métal le met en transe.

Rêves de littérature et de paix...

Si Bob Dylan peut remporter le prix Nobel avec ses chansons, alors ses tweets ont encore plus de chances.

Non seulement le nombre de messages de 140 caractères augmente en moyenne de 12 par jour, mais il vient tout juste de passer la barre des 38 000.

Le nombre de followers sur Twitter est de 53 000 000. Bien mieux que les ventes de livres des Obama !

En outre, soutient le président en exercice, les Obama sont un couple d'écrivains, alors que lui écrit seul. Il est vrai que Melania préfère porter l'écriture des autres.

President Trump blijft het moeilijk hebben met de Nobelprijs van zijn voorganger Obama.Depuis pas mal de temps, la paix ne règne plus vraiment au sein du ménage présidentiel. Pour compenser, le 45e Potus est probablement celui qui brigue le plus le prix Nobel de la paix.

Même s'il doit pour cela serrer dans ses bras Little Rocket Man. Il est par conséquent déçu qu'il y ait eu si peu de réactions positives après la réunion de Singapour.

La fixation de Donald Trump sur le prix Nobel provoque la nervosité des milieux présidentiels. Imaginons que le prix Nobel lui échappe...

Un insider, qui souhaite rester anonyme pour des raisons évidentes, craint que Donald Trump ne convainque tous les Américains en une semaine que les mangeurs de knäckebröd détiennent trop d'armes de destruction massive.

Tous conduisent déjà des Volvo et ce sont des chars ! Et Saab a toujours servi de couverture pour la construction de chasseurs à réaction, dixit Dt.

Non, il ne décrochera jamais un prix Nobel...


Dirk Beliën, conseiller Service actions et options
KBC Private Banking Berchem

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non

Disclaimer
Ce blog ne peut être considéré comme un conseil ou une recommandation d’investissement.

Articles connexes

KBC utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Cela nous permet en outre de mieux répondre à vos besoins et à vos préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou refuser les cookies?Cliquez ici.