Les États-Unis ne sont pas le meilleur élève de la classe

Un nouveau départ

Le 20 janvier 2021, les Américains tourneront la page de l'ère Trump. Joe Biden, le nouveau président démocrate, débutera alors son mandat de 4 ans et se verra confronté à un défi gigantesque. La crise du coronavirus fait rage, le chômage reste élevé et les relations avec le reste du monde se sont détériorées. Les premiers chantiers du nouveau président sont d'ores et déjà prometteurs:

  • Renforcer l'aide aux ménages
  • Instaurer un système fiscal plus équitable
  • Abaisser les prix des médicaments et des soins médicaux
  • Resserrer les liens avec les alliés
  • Réintégrer l'Accord de Paris sur le climat

Le travail ne manque pas.  

Les États-Unis ne seraient donc pas durables?

Le modèle de sélection des pays que KBC Asset Management applique à ses fonds d'investissement durables reflète le défi majeur auquel les États-Unis sont confrontés. Le modèle considère en effet que les États-Unis ne sont pas durables pour les raisons suivantes:

  • L'énorme empreinte écologique du pays, c'est-à-dire la superficie moyenne des terres nécessaires pour assurer la subsistance du citoyen moyen
  • Une grande disparité de revenus, tant entre les groupes de population qu'entre les sexes
  • L'inégalité de genre dans le processus de prise de décision politique et économique
  • Les résultats particulièrement mauvais en matière d'intégration et d'égalité des chances pour les migrants ainsi que sur le plan de la solidarité intergénérationnelle

Le modèle pays Best-In-Class de KBC Asset Management

L'investissement durable nécessite une analyse approfondie. Il s'agit en réalité d'effectuer une analyse des pays ou, plus spécifiquement, d'analyser la place qu'accordent les autorités nationales au développement durable dans leurs politiques.

Pour ses fonds Best-in-Class, KBC Asset Management investit exclusivement dans les entreprises ou les États qui, au sein d'un groupe comparable, obtiennent les meilleurs résultats selon les critères de durabilité. Nous donnons ainsi un coup de pouce aux leaders en matière de durabilité et nous encourageons les autres à s’engager sur la même voie. Nous classons les États en deux groupes: pays développés et pays émergents. En ce qui concerne les pays développés, seuls les 50% les mieux notés sont éligibles, tandis que nous nous montrons un peu plus stricts à l'égard des pays émergents en fixant la barre à 25%.

KBC Asset Management prend en compte un large éventail d'indicateurs de durabilité dans cette sélection des pays. Nous appliquons les mêmes indicateurs aux pays développés qu’aux pays émergents (à l'exception de la coopération au développement dans les pays émergents). Ces indicateurs s'articulent autour de cinq piliers:

  • Performances économiques générales et stabilité
  • Développements socio-économiques et santé de la population
  • Égalité, liberté et droits de la population
  • Environnement
  • Sécurité, paix et relations internationales

Ainsi, malgré les bonnes intentions du président Biden, il est loin d'être certain que les États-Unis passeront notre analyse de durabilité à l'avenir. Comme mentionné précédemment, la route sera longue pour y parvenir.

Les entreprises américaines sont-elles donc non durables par définition? Non

Les fonds Best-in-Class ne peuvent inclure que des obligations d'État de pays durables, mais la sélection des pays n'affecte pas les entreprises actives dans des pays qualifiés de non durables. Cela signifie par exemple qu'une entreprise comme Walt Disney Company, durable selon le modèle Best-in-Class et cotée en dollars américains, peut être intégrée dans des fonds durables.

Quels sont les pays obtenant de bons résultats?

Comme prévu, nous constatons que ce sont surtout les pays scandinaves qui obtiennent des scores élevés à l'aune de nos critères de durabilité. En 2020, la Suède et le Danemark se classaient dans le top trois avec la Suisse. La Suède doit notamment sa première place à son score élevé pour son potentiel en matière de développement économique, de changement climatique et de coopération au développement.

Les résultats obtenus par la Belgique ou d'autres pays dans notre analyse de durabilité vous intéressent? Ils sont disponibles sur notre site web.

Auteur

Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord? Cliquez ici.