Les entreprises familiales en transition 2.0

En tant que trusted advisor, notre mission au sein de KBC Private Banking & Wealth consiste à vous conseiller pour l’ensemble de vos actifs, au fil des générations. Chez bon nombre de nos clients, ces avoirs se composent de biens familiaux mobiliers et immobiliers et du patrimoine de l’entreprise.

De nombreuses entreprises familiales sont dans une phase de transition de la génération actuelle à la suivante. Un changement de génération dans l’entreprise apporte son lot de questions. Pendant tout ce processus, votre private banker ou wealth officer est votre interlocuteur privilégié. Il prend le temps de vous écouter et d’identifier vos soucis et vos besoins. Entouré par une équipe pluridisciplinaire, il fait appel aux experts les mieux placés pour vous inspirer à l’aide de solutions sur mesure.

Il y a quelque temps, KBC Private Banking & Wealth et KBC Corporate Banking ont renouvelé leur approche vis-à-vis des entreprises familiales. Nous proposons aujourd’hui un service global aux familles entreprenantes préparant ou vivant une éventuelle transformation (en interne, nous parlons de ‘Family Business in Transition’, ou FIT).

Carine Vansteenkiste, directrice Private Banking pour la Flandre orientale et la Flandre occidentale, et Patrick Couttenier, directeur commercial pour les entreprises en Flandre orientale et en Flandre occidentale au moment de cet entretien, nous expliquent comment la communauté KBC est impliquée dans l’ensemble du processus de transmission entre générations.

Nous ne travaillons plus au départ de notre propre organisation, mais au départ du client.

Patrick Couttenier

L’équipe de relation: une équipe pluridisciplinaire

Carine Vansteenkiste: “Nous avons remarqué que nous nous en tenions chacun trop à notre propre métier au départ de l’accompagnement des entreprises familiales. Il y a quelques années, le suivi d’une entreprise familiale était assuré par un duo constitué d’un corporate banker et d’un private banker. Aujourd’hui, c’est une équipe de relation complète qui s’attelle à cette tâche, soutenue par différents experts.”

Patrick Couttenier: “Dans cette équipe pluridisciplinaire, l’approche dépend avant tout des demandes du client. C’est lui qui occupe le fauteuil du pilote et qui décide quelles sont pour lui les priorités dans les discussions et dans l’approche. Nous sommes en mesure de proposer une très large palette de services au client: crédits, gestion et structurations patrimoniales, estimations et matching, soutien dans le cadre de fusions et de rachats ou planification successorale. Mais c’est au client qu’il revient de définir la prochaine étape de sa stratégie. Les connaissances relatives à un client sont toujours partagées par tous les membres de cette équipe pluridisciplinaire, pour que le client ne doive pas répéter dix fois la même histoire.”

Carine Vansteenkiste: “Nous débutons l’accompagnement de chaque client avec la même équipe pluridisciplinaire, mais la personne qui prend la direction de l’équipe dépend des besoins du client à ce moment. Le client bénéficie ainsi immédiatement d’un entretien correspondant à ces priorités.”

“La nécessité de cette approche pluridisciplinaire est née d’un constat: un gestionnaire de relation unique, et même la combinaison des deux disciplines – Corporate et Private Banking – sont insuffisants pour traiter avec l’expertise nécessaire tous les sujets mis en avant aujourd’hui par nos clients.”

“Nos fiscalistes d’entreprise, juristes et estate planners sont de plus en plus souvent et de plus en plus rapidement impliqués. Par exemple, nous constatons souvent qu’un estate planner ouvre les yeux du client lorsqu’il identifie les effets d’un éventuel décès sur la famille, l’entreprise ou le patrimoine, ou encore qu’une modification de la structure de l’entreprise est nécessaire avant de pouvoir procéder à la vente ou au transfert de l’entreprise. Pour rendre l’entreprise prête à la vente, nous travaillons avec des fiscalistes que nous avons recrutés spécialement pour cette tâche.”

Les priorités sont définies par les demandes de la famille

Patrick Couttenier et Carine Vansteenkiste

Patrick Couttenier: “Les besoins du client passent toujours en premier. Je pense à un client rencontré récemment, qui souhaitait discuter de quelque chose d’urgent. Il avait été contacté, pour une proposition de rachat, par un intermédiaire qui pouvait lui présenter immédiatement un gros investisseur. Ils lui proposaient de vendre la plupart de son entreprise: ‘Vous serez ainsi toujours présent dans votre entreprise, mais sans porter la responsabilité finale. Cela vous procura toute a tranquillité d’esprit nécessaire pour vous consacrer à ce que vous préférez faire: du développement de produit’.”

“De prime abord, la proposition ne semblait pas mauvaise: confier à une autre personne la responsabilité opérationnelle, recevoir un beau capital et rester malgré tout actionnaire minoritaire. L’entrepreneur en question était tellement pris de court que nous avons discuté pendant trois heures. Je sentais qu’il avait encore besoin d’un autre point de vue, je l’ai donc mis en contact avec plusieurs autres entrepreneurs via notre réseau. Finalement, il a choisi de ne pas vendre son entreprise et de s’y consacrer encore plus qu’auparavant.”

Tout l’arbre généalogique est pris en compte

Carine Vansteenkiste: “Au sein d’une même famille, presque tout le monde est souvent client chez KBC, comme particulier et/ou avec son entreprise… et tous les membres de la famille ont souvent leur propre personne de contact. En travaillant avec une équipe de relation, nous nous basons beaucoup plus sur la famille dans son ensemble, et nous nous attachons à respecter ses valeurs. La famille, l’entreprise et le patrimoine: trois mondes interconnectés que nous rassemblons. Nous ne travaillons plus au départ de notre propre organisation, mais au départ du client.”

Patrick Couttenier: “Souvent, lors de conversations sur le transfert d’une entreprise à la génération suivante, nous rencontrons uniquement le pater familias, flanqué de quelques-uns de ses enfants. Pourtant, il y a encore souvent d’autres enfants qui, même s’ils ne sont pas actifs dans l’entreprise, font partie du conseil d’administration ou détiennent des parts de l’entreprise. Grâce à des entretiens plus intensifs, nous sommes en mesure d’établir des organigrammes informels reprenant l’ensemble des membres de la famille.”

Carine Vansteenkiste: “En d’autres mots, chacun a sa place dans l’histoire ; toutes les parties, qu’elles soient actives ou non au sein de l’entreprise, ont leur place. Il s’agit d’une approche globale pour toute la famille, pour autant que ce soit également le souhait du client.”

Patrick Couttenier: “Au début, nous craignions un peu que les clients souhaitent garder les mondes de la famille et de l’entreprise séparés, mais nous constatons maintenant qu’il est plutôt exceptionnel qu’un client ne souhaite pas voir les différents métiers collaborer. ‘Mieux vous nous connaîtrez, mieux vous pourrez nous aider’, est souvent le point de vue du client.”

Pour que chacun profite de notre approche familiale globale!

Carine Vansteenkiste

Carine Vansteenkiste: “Le client comprend finalement bien la valeur ajoutée d’une vision globale et de la réunion des sphères émotionnelle et professionnelle. Nos private bankers se trouvent du côté intime de l’histoire: ils entendent souvent de nombreuses choses sur la famille, sur ses valeurs, et pas directement sur l’entreprise. Le côté professionnel, plus austère, est plutôt réservé au corporate banker. Dans chaque métier, on retrouve aussi différents profils. Rassembler les deux mondes crée une grande valeur ajoutée car en pratique, même s’il s’agit d’affaires, l’aspect émotionnel n’est jamais très loin et il est important. Le client doit aussi pouvoir dire pourquoi il ne souhaite pas faire certaines affaires, par exemple en raison des enfants.”

Patrick Couttenier: “Le moteur de cette approche globale tourne aujourd’hui à plein régime, tout est up and running, et j’occuperai dès septembre une nouvelle fonction, celle de General Manager du nouveau segment Family Capital Solutions. En se basant sur son expérience avec les FIT (Family Business in Transition), KBC a décidé en juin de développer une proposition séparée pour les grands entrepreneurs en série, toujours intéressés par le rachat d’autres sociétés et par une diversification au-delà de leur core business.”

Une attention aux besoins de tous les membres de la famille

Carine Vansteenkiste: “Pour conclure, je souhaite préciser qu’il est important pour nous, Private Banking & Wealth, de nous asseoir autour d’une table avec les enfants et les petits-enfants de nos clients afin de discuter des thèmes importants à leurs yeux. Nous pouvons ainsi étudier des investissements potentiels, accompagner des crédits patrimoniaux, rechercher une entreprise pour un des membres de la famille…”

Votre entreprise est-elle prête pour la génération suivante?

Voir les possibilités

Ou prenez rendez-vous avec votre private banker ou wealth officer.

Prendre rendez-vous

Si vous souhaitez rester au fait de nos publications, abonnez-vous à notre lettre d'information ici.

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non

Mention légale
Ce blog ne peut être considéré comme un conseil ou une recommandation d’investissement.
 

KBC utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Cela nous permet en outre de mieux répondre à vos besoins et à vos préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou refuser les cookies?Cliquez ici.