Une bonne stratégie d'investissement crée des perspectives

Découvrez comment notre stratégie d'investissement tient compte des événements économiques et financiers.

Une bonne stratégie d'investissement crée des perspectives

Découvrez comment notre stratégie d'investissement tient compte des événements économiques et financiers.

Le retour des petites et moyennes capitalisations.

Les petites et moyennes capitalisations ont connu des difficultés au cours des trois ou quatre dernières années, mais le vent semble tourner. La reprise de l'économie et la baisse des taux d'intérêt peuvent donner un coup de pouce supplémentaire. En particulier, la valorisation attrayante des petites valeurs par rapport aux grandes capitalisations boursières offre des opportunités aux investisseurs. Mark Van Assche, account manager Private Banking et Wealth Office, en parle avec Anthony Cruysmans,  expert en petites et moyennes capitalisations européennes chez KBC Asset Management. 

05-06-2024

Voir la video YouTube
Écouter le podcast Apple
Écouter le podcast Spotify

Que se passe-t-il dans le monde et quelles sont les conséquences pour les marchés financiers?

Mise à jour du 20 juin 2024

Économie

  • Les données économiques relatives à l'industrie manufacturière et aux services semblent se stabiliser lentement, même en Europe. 
  • L'économie américaine semble tranquillement passer à la vitesse inférieure. L'industrie manufacturière voit la demande et les nouvelles commandes s'affaiblir. Les revenus personnels et les dépenses des ménages ont également baissé. Tous ces éléments suggèrent que la croissance économique américaine sera plus faible qu'au cours des trimestres précédents. 

Prix des matières premières - Inflation

  • Tant aux États-Unis qu'en Europe, la tendance de l'inflation est toujours à la baisse. 
  • Toutefois, la persistance de l'inflation sous-jacente (en particulier dans le secteur des services) et la récente volatilité des prix du pétrole signifient que le processus de désinflation est un peu plus lent qu'on ne le pensait auparavant. 
  • Aux États-Unis en particulier, les chiffres de l'inflation continuent pour l’instant de surprendre. 

Politique budgettaire et monétaire

  • Les programmes de relance exceptionnels s'épuisent, mais il n'est pas question d'une chasse aux économies. 
  • Des programmes tels que le Next Generation EU et la loi américaine sur la réduction de l'inflation restent conséquents et apportent un soutien considérable. 
  • La Chine stimule également son économie en perte de vitesse. 
  • Tant aux États-Unis qu’en Europe, les banques centrales ont relevé leurs taux directeurs à un rythme sans précédent afin de refroidir la croissance et donc, l'inflation. 
  • Dans leurs récentes communications, les banquiers confirment que le processus de désinflation est toujours en cours, mais cette confirmation est nécessaire avant de réduire les taux directeurs. 
  • Comme prévu, la BCE a réduit ses taux directeurs et la Fed les a maintenus inchangés en juin.

Marché obligataire

  • Le pic des taux semble atteint. 
  • Diverses données sur l'inflation (en particulier aux États-Unis) jettent le doute sur l’ampleur et le traitement de la baisse attendue des taux directeurs. 
  • Par conséquent, les taux d'intérêt continuent de fluctuer de temps à autre.

Marché d'actions

  • Les marchés d'actions se remettent de leur chute d'avril.
  • Les prévisions de bénéfices pour le second semestre de l'année sont peut-être un peu élévées.
  • La saison des rapports du premier trimestre est presque terminée. 
  • Aux États-Unis, les bénéfices ont dépassé les estimations de 8%, sachant que la croissance des bénéfices est de 8 %. Pour l'Europe, nous constatons une contraction des bénéfices de 6 %, dépassant les attentes de 9 %. 
  • Par conséquent, les chiffres publiés dépassent à nouveau les attentes, qui, en toute honnêteté, étaient faibles au début de la saison des résultats.

Risques

  • Le conflit au Moyen-Orient et en Ukraine pourrait toutefois continuer à susciter la nervosité. 
  • Dans ce contexte, il n'est pas facile pour les décideurs de prendre des décisions de taux. 
  • Les élections américaines pourraient également être source de volatilité dans le courant de l'année.

La volatilité des rendements obligataires, l'incertitude entourant l'inflation et la politique des taux d'intérêt des banques centrales, ainsi que les tensions géopolitiques, provoquent de la nervosité sur les marchés boursiers. Entre-temps, l'économie américaine montre quelques signes d'affaiblissement. Nous restons neutres.

Siegfried top, Stratégiste en placements KBC Asset Management

Prenez rendez-vous

Analyses

Vous trouverez ci-dessous nos analyses les plus récentes consacrées à divers sujets d'investissement. Profitez-en.

Cette page Internet est une publication de KBC Asset Management SA (KBC AM). Les informations et chiffres mentionnés sur cette page sont des instantanés, susceptibles d'être modifiés sans préavis, et n'offrent aucune garantie pour l'avenir. Les informations figurant sur cette page ne peuvent pas être considérées comme des conseils ou des recommandations d'investissement. Aucun passage de cette page ne peut être reproduit sans l’autorisation expresse, écrite et préalable de KBC AM. Les informations sur cette page sont régies par le droit belge et relèvent de la juridiction exclusive des tribunaux belges. Éditeur responsable: KBC Groupe SA, avenue du Port 2, 1080 Bruxelles, Belgique. TVA BE 0403.227.515, RPM Bruxelles, www.kbcprivatebanking.be.