Je n'ai pas de successeur pour mon entreprise, que faire?

Je n'ai pas de successeur pour mon entreprise, que faire?

53% des entrepreneurs qui envisagent une reprise aimeraient que l'entreprise reste dans la famille. Mais ce n'est pas toujours réalisable. Parce que les enfants se destinent à une autre carrière, par exemple, ou parce qu'ils n'ont pas les compétences nécessaires. Que faire dans ce cas?

Si vous ne trouvez pas de successeur adéquat au sein de votre famille, deux options s'offrent à vous: la vente externe de l'entreprise ou la cessation des activités.

Vente

Vendre votre entreprise à une partie externe peut être émotionnellement difficile même si, sur le plan financier, cela représente souvent une belle opportunité. Voici quelques conseils qui vous seront bien utiles si vous décidez de vendre.

  • Prenez-vous-y à temps! Chercher un repreneur, préparer la reprise, régler les questions pratiques, et réaliser la vente en tant que telle prend du temps, parfois des années. Entreprenez donc les premières démarches à temps, même si vous n'envisagez d'arrêter votre activité que dans 5 ans.
  • Décidez de la manière dont vous allez procéder: vous pouvez avoir des entretiens avec des acheteurs intéressés, mais vous pouvez aussi opter pour une vente publique ou une adjudication. Les avantages liés à la sélection d'acheteurs potentiels sont la discrétion et la confidentialité. L'adjudication ou la vente publique offrent quant à elles l'avantage que les candidats peuvent surenchérir, ce qui vous permet de tirer un profit maximum de la vente.
  • Pensez aux conséquences pour votre entreprise. Si le personnel vient à apprendre que vous entamez des entretiens visant à la reprise de votre entreprise, cela peut engendrer un certain malaise. En dehors de l'entreprise aussi, on va spéculer sur la raison de la vente, ce qui peut à son tour avoir des effets négatifs sur l'entreprise. Soyez donc extrêmement discret ou, au contraire, très transparent, dans votre communication. Vous éviterez ainsi de voir naître de fausses rumeurs qui pourraient avoir un impact négatif sur votre entreprise.
  • Définissez clairement la raison pour laquelle vous vendez, et expliquez-la. Quoi qu'il en soit, les acheteurs demandent toujours la raison de la vente. Une réponse trop vague peut semer le doute.
  • Renseignez-vous soigneusement. Les autorités flamandes proposent gratuitement un pack d'infos consacré à la cession d'entreprise. Il comprend notamment une procédure, des informations sur le soutien financier, des conseils pour la cession familiale...

Liquidation

Au lieu de vendre votre entreprise, vous pouvez bien entendu aussi choisir d'y mettre fin (liquidation).

Quelle est la meilleure option? Cela dépend fortement de l'entreprise, mais aussi de vos préférences personnelles. Certains entrepreneurs ne peuvent envisager sereinement de confier leur affaire à quelqu'un d'autre. D'autres, en revanche, veulent coûte que coûte que l'entreprise continue d'exister. Prenez le temps de réfléchir avant de prendre votre décision et ne vous lancez pas à la légère.

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non