Leasing pour votre matériel d’exploitation

Leasing financier Sans Services

Leasing pour votre matériel d’exploitation

Leasing financier Sans Services

Faible valeur résiduelle

Vous pouvez acheter le matériel d’exploitation pour, généralement, 3% de la valeur d’investissement.

Un traitement comptable simple

Vous inscrivez votre matériel d’exploitation dans votre bilan: activation et amortissement.

Une réponse dans les 24 heures

L’approbation de votre demande de financement peut être rapidement réglée.

Faites votre demande

Si vous êtes un entrepreneur (débutant), vous avez peut-être de grands projets. Il n’y a rien de mal à cela.

Mais vous faites peut-être le gros dos quand vous vous rendez compte que vous n’avez pas les moyens d’acheter immédiatement le matériel d’exploitation dont vous rêvez. Ou vous préférez peut-être mettre un peu de capital de côté pour d’autres investissements.

KBC propose trois formules différentes qui permettent d’acheter malgré tout du matériel informatique, du mobilier de bureau ou des machines.

Vous pouvez pour cela choisir de financer votre matériel d’exploitation au moyen d’un crédit d’investissement classique. Dans ce cas, vous devenez immédiatement propriétaire de tout le matériel que vous achetez. KBC intervient uniquement au niveau de son financement.

Une deuxième option souvent choisie par les entrepreneurs est le renting. Il s’agit d’une formule de leasing hors bilan, dans laquelle, en tant qu’entrepreneur, vous payez une redevance périodique (comme pour une location) à KBC pour pouvoir utiliser le matériel.

Ou peut-être une formule de leasing vous conviendrait-elle mieux? En tant que preneur de leasing, le matériel acheté est inscrit au bilan et vous procédez par activation et amortissement. Vous recevez le droit d’usage sur les biens, mais KBC reste propriétaire de vos achats. Ci-dessous, nous examinons plus en détail ce que le leasing implique. 

Qu’est-ce que le leasing?

Dans le cas du leasing, une société de leasing telle que KBC achète votre matériel. Pour pouvoir utiliser le matériel d’exploitation, vous payez par la suite une redevance mensuelle. À l’échéance du contrat, pour pouvez racheter le matériel contre paiement de la valeur résiduelle.

Avec le leasing vous décidez seul quelle sorte de biens vous souhaitez acquérir et chez quel fournisseur. Cette formule vous permet aussi de choisir vous-même les assurances éventuelles pour les biens que vous avez choisis.

La facture d’achat est établie à notre nom, car KBC est le propriétaire des biens. Mais vous recevez le droit d’usage sur, par exemple, le mobilier de bureau acheté.

En outre, vous ne devez payer aucun acompte. KBC paie la totalité du montant de l’investissement au fournisseur, y compris la TVA. Vous échelonnez ensuite le remboursement du montant total, TVA comprise.

Le montant minimum d’investissement est de 5.000 euros (hors TVA).

Comment le leasing fonctionne-t-il d’un point de vue comptable?

Une fois que vous avez acheté les machines, le matériel informatique ou tout autre matériel d’exploitation, vous devez bien entendu en faire le traitement comptable.

Dans le cas du leasing, cela s’effectue par inscription au bilan, via activation et amortissement.

Vous n’avez pas à vous soucier de garanties réelles complémentaires. On ne vous en demandera pas. Vous pouvez donc garder ces garanties disponibles pour d’autres crédits d’exploitation.

Cela vous donne de la marge pour le financement de votre capital d’exploitation et d’autres investissements éventuels. 

Comment calcule-t-on le prix du leasing?

Pendant maximum 5 ans (ou plus pour de gros investissements), vous devez payer une redevance de leasing à KBC.

Grâce à la valeur résiduelle convenue préalablement sur le matériel d’exploitation, vous réduisez votre redevance de leasing mensuelle. Cette valeur résiduelle se situe entre 1% et 15%. Elle est en général de 3%.

Exemple

Vous achetez des machines pour un montant de 20.000 euros. La valeur résiduelle est de 3% dans votre contrat. Cela signifie que vous répartissez 19.400 euros hors intérêts sur la durée choisie.

Quelle est la valeur résiduelle à l’échéance de votre contrat?

Chaque contrat de leasing conclu avec KBC contient une valeur résiduelle préalablement convenue. Cela vous permet, à l’échéance du contrat, d’acheter complètement le matériel d’exploitation.

La valeur résiduelle peut varier de 1% à 15% de la valeur d’investissement. Chez KBC, elle est généralement de 3%. 

Quelle est la différence entre renting et leasing?

Une question fréquemment posée est la différence entre renting et leasing. Les deux formules se ressemblent, mais il est important de tenir compte des différences.

Ainsi, la personne qui s’occupe de votre comptabilité doit procéder différemment lors du traitement comptable. En ce qui concerne le leasing, on travaille en effet dans le bilan par activation et amortissement, ce qui est comparable au crédit d’investissement. Le renting vous permet de comptabiliser les factures en tant que frais dans le compte de résultats, à condition d’avoir l’approbation de votre comptable ou réviseur.

En outre, le renting donne aussi la possibilité d’établir une première facture majorée de maximum 30%.

Vous aurez quoi qu’il en soit une option d’achat, quelle que soit la formule que vous choisirez. Attention: il existe une différence au niveau de la valeur résiduelle contractuelle.

Dans le cas du leasing, cette valeur résiduelle se situe entre 1% et 15%. Dans le cas du renting, la valeur résiduelle se situe entre 16% et 45%. Chez KBC, elle est en général de 16% pour le renting et 3% pour le leasing.

Quelle est la différence entre crédit d’investissement et leasing?

Si vous optez pour un crédit d’investissement classique, vous devenez propriétaire à part entière du matériel d’exploitation que vous achetez. KBC intervient uniquement au niveau de son financement.

Par contre, si vous optez pour le leasing, KBC devient propriétaire de vos achats. Cela signifie que vous avez le droit d’usage sur les biens. 

Crédit d’investissement, leasing ou renting : lequel vous convient le mieux?

Pour déterminer quelle formule vous convient le mieux, vous devez tenir compte de vos préférences personnelles et de votre situation financière.

Dans nos pages sur le crédit d’investissement, le renting et le leasing, nous essayons de donner une idée aussi complète que possible de chaque formule.

Cela vous permet de passer à la loupe le traitement comptable et les conditions de l’option d’achat. Vous découvrirez également qui est exactement le propriétaire dans chaque formule. Tout cela facilite grandement la recherche du financement approprié.

Découvrez ici notre tableau comparatif pratique avec toutes les formules disponibles. 

Comment demander un leasing financier?

1. Choisissez le matériel d’exploitation dans lequel vous souhaitez investir et demandez un devis au fournisseur.
2. Complétez le formulaire en ligne. Moins de 24 heures plus tard, vous savez si nous avons approuvé votre demande.
3. Prenez contact avec votre fournisseur et commandez votre matériel d’exploitation.
4. Dossier approuvé et contrats signés ? Nous confirmons la commande auprès de votre fournisseur.
5. Dès que votre fournisseur vous contacte, vous pouvez aller réceptionner votre matériel d’exploitation. Nous nous chargeons du reste.
6. Vous payez la facture périodique à KBC.

Récapitulons les avantages du leasing

  • Vous décidez vous-même du type de bien et du fournisseur, de même que des assurances éventuelles.
  • Dans les 24 heures, vous savez si votre demande est approuvée.
  • Vous ne payez aucun acompte. KBC paie la totalité du montant de l’investissement au fournisseur, y compris la TVA.
  • Vous augmentez votre capacité d’emprunt. Aucune garantie réelle complémentaire n’est demandée. Vous réservez donc vos garanties pour d’autres crédit d’exploitation. Vous avez donc aussi plus de marge pour le financement de votre capital d’exploitation et d’autres investissements éventuels.
  • Vous échelonnez le remboursement de la TVA et KBC se charge du préfinancement.
  • Le traitement comptable se fait via le bilan: activation et amortissement.
  • Si vous le souhaitez, vous pouvez racheter vos biens à l’échéance du contrat, à la valeur résiduelle contractuelle (généralement 3%).

Spécifiez le but de votre demande et complétez vos données personnelles.
La liste des documents à produire apparaît.
Nous vous contactons pour fixer un rendez-vous.

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non