Renting pour votre matériel d’exploitation

Renting financier Sans Services

Renting pour votre matériel d’exploitation

Renting financier Sans Services

Une réponse dans les 24 heures

L’approbation de votre demande de financement peut être rapidement réglée.

Pas besoin d’acompte

Vous échelonnez le remboursement de la TVA.

Fiscalement avantageux

Profitez d’une première facture majorée de maximum 30%.

Faites votre demande

Une entreprise (débutante) a souvent besoin de beaucoup de matériel. Il se peut par exemple que vous deviez acheter une série d’ordinateurs portables pour vos employés ou que vous décidiez d’investir dans de nouvelles machines.

Et ce n’est pas évident si vous n’avez pas suffisamment d’argent immédiatement disponible pour toutes ces dépenses. Ou peut-être avez-vous prévu d’utiliser votre argent pour d’autres investissements?

KBC propose trois formules différentes pour vous permettre de financer le matériel d’exploitation dont vous avez besoin.

Une première option possible pour le financement de votre matériel d’exploitation est le crédit d’investissement classique. Dans ce cas, vous devenez propriétaire de tout le matériel que vous achetez. KBC intervient uniquement au niveau de son financement.

La deuxième option est le leasing. Avec cette méthode, en tant que preneur de leasing, vous pouvez inscrire le matériel acheté à votre bilan et l’amortir. Dans ce cas, vous disposez aussi du droit d’usage. KBC reste le propriétaire des biens.

Sur cette page, nous allons nous intéresser plus en détail à la troisième option: le renting. Si vous utilisez cette formule, en tant qu’entrepreneur, vous payez une redevance périodique (comparable au loyer) à KBC pour pouvoir utiliser le matériel.  

Qu’est-ce que le renting?

Quel que soit l’ordinateur portable ou le mobilier de bureau que vous voulez acheter, nous ne nous en mêlons pas. Vous choisissez donc vous-même ce que vous achetez et chez quel fournisseur. Vous êtes aussi libre de choisir votre compagnie d’assurances éventuelle.

KBC devient propriétaire des biens, tandis que vous payez une redevance périodique. S’il y a des frais supplémentaires, tels que des réparations ou des assurances, celles-ci relèvent de votre propre responsabilité.

L’un des grands avantages est que vous ne devez payer aucun acompte. KBC paie en effet la totalité du montant de l’investissement au fournisseur, TVA comprise. Vous échelonnez le remboursement de cette TVA à travers les factures de renting mensuelles.

 Le montant minimum d’investissement est de 5.000 euros (hors TVA).

Comment le renting fonctionne-t-il d’un point de vue comptable?

Une fois que vous avez opté pour le renting, vous devez chaque mois effectuer le traitement comptable de vos factures de renting. Pour ce faire, vous les comptabilisez simplement en tant que charges d’exploitation dans le compte de résultats, à condition d’avoir l’approbation de votre comptable ou réviseur. Mettons, par exemple, que vous achetez du matériel informatique, celui-ci n’est pas inscrit au bilan.

Vous augmentez donc votre capacité d’emprunt.

De plus, vous n’avez pas à vous soucier de garanties réelles complémentaires. Elles ne sont généralement pas demandées. Cela signifie que vous pouvez garder vos garanties disponibles pour d’autres crédits d’exploitation.

Vous disposez ainsi d’une marge supplémentaire pour financer votre capital d’exploitation et envisager d’autres investissements. 

Comment calcule-t-on le prix du renting?

La redevance de renting mensuelle que vous devez payer à KBC court pendant 5 ans maximum, même si cela peut être plus long pour certains types de matériel d’exploitation.

Détail intéressant: vous pouvez utiliser une première facture majorée de maximum 30%. Ce n’est évidemment pas une obligation, mais cela peut s’avérer fiscalement intéressant si vous voulez réaliser des frais supplémentaires.

Grâce à la facture majorée au début – et à la valeur résiduelle élevée à la fin – de votre contrat, vous pouvez fortement réduire vos remboursements périodiques.

Exemple

Vous achetez un chariot élévateur d’une valeur de 10.000 euros. Vous utilisez ensuite une facture majorée de 30% et une valeur résiduelle de 16%. Vous ne répartissez ainsi que 5.400 euros hors intérêts sur la durée choisie.

Quelle est la valeur résiduelle à l’échéance de votre contrat?

À l’échéance de votre contrat, vous avez la possibilité d’acquérir définitivement les biens achetés. Le montant que vous payez dépend de la valeur résiduelle préalablement convenue. Celle-ci peut varier de 16% à 45% de la valeur d’investissement. Chez KBC, elle est généralement de 16%.

Dans le contrat, vous concluez soit une garantie de valeur résiduelle, soit un engagement de rachat.

En cas de garantie de valeur résiduelle, la procédure est la suivante: à l’échéance du contrat, vous décidez de ne pas acheter les biens et KBC ne parvient pas à les vendre à la valeur résiduelle convenue? Alors, vous payez la garantie de valeur résiduelle convenue.

En cas d’engagement de rachat, un tiers s’engage à acheter le bien à un prix convenu.

Quelle est la différence entre leasing et renting?

laswerken

Il n’est pas toujours évident de faire la distinction entre renting et leasing. Et pourtant elle existe.

Ainsi par exemple, il existe une différence au niveau du traitement comptable.

En cas de renting, vous comptabilisez le matériel en tant que frais et le bien apparaît dans le compte de résultats, à condition d’avoir l’approbation de votre comptable ou réviseur. Les entrepreneurs profitent en outre souvent de la possibilité d’établir une première facture majorée de maximum 30%.

Si vous optez pour un leasing, vous devez travailler dans le bilan par activation et amortissement.

Quelle que soit la formule que vous choisissez, vous aurez toujours une option d’achat à l’échéance de votre contrat. Cependant, la valeur résiduelle contractuelle varie.

Dans le cas du leasing, la valeur résiduelle est de minimum 1% et maximum 15%. Dans le cas du renting, la valeur résiduelle se situe entre 16% et 45%. Chez KBC, elle est généralement de 16% pour le renting et 3% pour le leasing.

À l’échéance du contrat, vous ne souhaitez pas devenir propriétaire à part entière du matériel d’exploitation, et KBC ne parvient pas à le vendre à la valeur résiduelle convenue? Dans ce cas, vous payez la garantie de valeur résiduelle convenue. Sauf si vous avez conclu un engagement de rachat dans votre contrat. Dans ce cas, un tiers s’engage à acheter le matériel à un prix convenu. 

Quelle est la différence entre crédit d’investissement et renting?

Si vous optez pour un crédit d’investissement classique, vous devenez propriétaire du matériel d’exploitation que vous achetez. KBC intervient uniquement au niveau de son financement.

Si vous choisissez le renting, vous devez payer une redevance périodique pour pouvoir utiliser le matériel d’exploitation.

Crédit d’investissement, leasing ou renting : lequel vous convient le mieux?

Il n’existe pas de réponse toute faite à cette question. Cela dépend en effet en grande partie de vos préférences personnelles et de votre situation financière.

Dans nos pages sur le crédit d’investissement, le leasing et le renting, nous analysons chaque formule en détail.

Vous en apprendrez ainsi davantage sur le traitement comptable, le propriétaire effectif de vos biens et les conditions de l’option d’achat. De cette manière, il est bien plus facile de faire le bon choix.

Comparez ici nos formules dans un tableau récapitulatif pratique. 

Comment demander un renting financier?

1. Choisissez le matériel d’exploitation que vous voulez acheter et demandez un devis au fournisseur.
2. Complétez le formulaire en ligne. 24 heures plus tard, vous savez déjà si votre demande est approuvée.
3. Contactez votre fournisseur et commandez votre matériel d’exploitation.
4. Dossier approuvé et contrats signés? Nous confirmons la commande auprès de votre fournisseur.
5. Dès que votre fournisseur vous fait signe, vous pouvez aller réceptionner votre matériel d’exploitation. Nous nous chargeons du reste.
6. Payez la facture périodique à KBC.

Récapitulons les avantages du renting

  • Vous décidez vous-même le type de biens et le fournisseur, de même que la compagnie d’assurances éventuelle.
  • 24 heures après avoir introduit votre demande, vous savez déjà si elle est approuvée.
  • Vous ne payez aucun acompte. KBC paie la totalité du montant de l’investissement au fournisseur, y compris la TVA sur les biens.
  • Vous augmentez votre capacité d’emprunt. Aucune garantie réelle complémentaire n’est généralement demandée. Vous conservez donc vos garanties pour d’autres crédits et disposez d’une marge supplémentaire pour financer votre capital d’exploitation et envisager d’autres investissements.
  • Vous échelonnez le remboursement de la TVA et KBC se charge du préfinancement..
  • Vous comptabilisez votre matériel d’exploitation en tant que frais. Il apparaît dans le compte de résultats.
  • Vous pouvez utiliser une option fiscalement intéressante : une première facture majorée de maximum 30%.

Spécifiez le but de votre demande et complétez vos données personnelles.
La liste des documents à produire apparaît.
Nous vous contactons pour fixer un rendez-vous.

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non